Apprendre le kitesurf à 50 ans, c’est possible ?

Apprendre le kitesurf à 50 ans

Lorsqu’on se trouve sur une plage, les agences locales peuvent nous proposer de faire du kitesurf. C’est cette activité qui mélange le cerf-volant et le wakeboard. Vous allez filer sur l’eau et sauter par-dessus les vagues. Il est à noter tout de même que c’est n’est pas n’importe où qu’on peut s’adonner à cette activité nautique, car il faut de l’espace pour éviter les accidents. Si on regarde les kitesurfeurs, on remarque qu’ils sont bien jeunes, ce qui nous laisse croire que c’est une discipline réservée à un groupe de jeunes. Ce n’est pas le cas, car même à 50 ans, vous pouvez vous lancer.

Faire du kitesurf, les exigences et compétences physiques requises

Si vous ne vous êtes jamais adonné à un sport de glisse, vous pouvez vous poser la question sur la pratique. Vu que la plupart des kitesurfeurs sont aussi jeunes, vous pouvez aussi vous demander si votre âge ne serait pas un obstacle à cette activité. Que vous ayez 20, 30, 40, 50 ans ou même plus, vous pouvez débuter en kitesurf. Cette discipline ne requiert pas une exigence ou une compétence physique particulière. Vous n’avez pas besoin d’être très musclé. Cependant, pour évoluer rapidement en kitesurf, il faudrait tout de même avoir un bon niveau de condition physique général. Pensez également à travailler votre endurance, car vous en aurez besoin.

Débuter à la cinquantaine au Kitesurf
Comment apprendre le Kitesurf?

Les multiples bienfaits du kitesurf

Avec la liste des activités nautiques auxquelles on peut s’adonner sur la plage, on peut se demander pourquoi privilégier le kitesurf. Les raisons que nous allons avancer ci-après peuvent encore plus vous pousser à choisir cette discipline.

Le kitesurf, une activité à sensations fortes

Si vous êtes à la recherche de sensations fortes, vous allez en avoir en faisant du kiteboarding. Lorsqu’on questionne les kitesurfeurs, ils ont du mal à définir la sensation qu’ils ressentent lorsqu’ils sont sur l’eau. Dans tous les cas, les réponses tournent autour du plaisir, de la sensation de puissance en tout en étant léger, la liberté et l’excitation. Une chose est sûre, une fois tractée par l’aile, son esprit est déconnecté et on se laisse aller. Il faudrait tout de même rester vigilant par rapport aux obstacles s’il y en a.

On profite de la nature

Si on fait abstraction du matos qui nous accompagne, le champ de vision qu’on a lorsqu’on fait le kitesurf est tout simplement unique. On a d’un côté la mer, l’horizon et le ciel. On peut aller là où on veut tout en considérant la force du vent et son orientation. Ce sont d’ailleurs les éléments qui complètent ce sentiment de liberté lorsqu’on s’adonne à cette activité.

On se muscle tout en s’amusant

Cet avantage ne peut être cité qu’après un enchaînement de plusieurs sessions. Sur sa planche, on est obligé de faire travailler tout notre corps et on augmente petit à petit sa force musculaire sans qu’on s’en rende compte. Pour chaque kitesurfeur, la position idéale est variable : il faut tout simplement être bien posé dans son harnais pour pouvoir cranter et piloter l’aile avec plus d’aisance. Dans tous les cas, vous devez faire appel aux muscles abdominaux, fessiers et ceux au niveau des cuisses.

Pratiquer le kitesurf
Pratiquer le kite après 50 ans, C’est possible

Faire travailler sa force mentale

Si la pratique du kitesurf ne requiert aucune exigence physique particulière, il faudrait tout de même du mental et une bonne dose de persévérance pour y arriver. Lorsque vous allez commencer, ce ne sera pas si facile qu’on croit. Il faut toujours donner son mieux pour progresser et il faut être très patient.

Le kitesurf, une activité en solo, mais avec des moments de partage

Lorsqu’on se retrouve sur la surface de l’eau, on se retrouve toujours seul, mais lorsque vous prenez votre pause ou avant de partir, vous pourrez rencontrer et discuter avec des kitesurfeurs. Aussi timide, que vous pouvez être, il sera plus facile d’établir une conversation avec un autre kitesurfeur : vous pouvez parler des conditions de vent et du spot.

Suivre des cours

Même si certains kitesurfeurs vous diront qu’ils ont appris cette activité avec des vidéos sur Internet, vu votre âge, ce n’est pas la meilleure idée. Si vous n’avez d’ailleurs jamais pratiqué un sport de glisse, il serait plus raisonnable de suivre des cours. Un instructeur ne vous apprendra pas seulement à vous lever sur la planche, mais il vous apportera également des connaissances sur les procédures de sécurité en mer et sur la plage.

Si vous vivez ou passez dans une ville balnéaire où on peut faire du kitesurf, vous n’allez pas avoir de grandes difficultés à trouver une école de kitesurf ou un instructeur. Vous pouvez vous renseigner sur le web et même réserver votre cours en ligne. Les offres sont très diversifiées et on peut se permettre de prendre des cours en semaine ou le week-end ou encore en forfaits sur une longue durée.

Faut-il acheter son propre matériel ?

Pour débuter en kitesurf, vous n’êtes pas obligé d’acquérir votre propre matériel, ce n’est d’ailleurs pas très recommandé. Lorsque vous vous inscrivez pour un cours de kiteboarding d’ailleurs, on vous prêtera le matériel. On peut toujours aussi penser à l’option de la location. Attendez que vous soyez capable de faire cette activité seul de manière sécurisée pour faire petit à petit l’acquisition de ce dont vous avez besoin pour cette discipline.

Pour les premières acquisitions, il faudra se focaliser sur les équipements de protection comme la combinaison, le gilet de flottabilité, le casque et les chaussons. Pour l’achat de l’aile de traction, vous ne pouvez pas vous autoriser une erreur de choix.

Pour un modèle neuf, il faut préparer un budget d’au moins 1500 euros. Pour la sélection, vous devez prendre en considération trois critères dont le niveau de pilotage, le poids et les conditions de vent dans lesquelles vous voulez naviguer. Faites-vous conseiller par un professionnel pour déterminer la taille idéale de la voile. Lorsque vous progressez en kitesurf, vous pouvez envisager l’achat d’une deuxième et même d’une troisième aile.

 

A lire aussi

Leave a Comment

*

code

CommentLuv badge