Assurer son jet ski, pourquoi et comment ?

Assurer son jet ski, pourquoi et comment ?
Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 15 novembre 2018)

Scooter des mers, motomarine ou encore VNM sont autant de termes qui désignent un engin des mers appelé communément : jet ski. Il en existe deux grandes familles : les jets « debout» et les jets ski « assis ».

Ces motomarines très populaires, notamment en été sont agréables à conduire et relativement faciles à manipuler, notamment après une formation adéquate. Faire du jet ski est devenue une activité estivale prisée des touristes et des habitants des côtes. Cette activité procure sensations fortes et grand plaisir.

Ainsi, le jet ski attire fortement les vacanciers, mais il reste néanmoins assez dangereux.  L’été, les accidents liés aux jets ski ne sont pas rares et les vols de motomarines non plus.

Peut-être possédez-vous un jet ski? Ou comptez-vous en acheter un pour cet été ?

Si c’est le cas, avez-vous envisagez d’assurer votre moto des mers ? Et au fait, assurer son jet ski est-ce obligatoire ? Quelles sont les meilleures garanties pour profiter au mieux de votre motomarine? Voici nos réponses et nos conseils.

Tout d’abords sachez que pour pouvoir conduire un scooter des mers, vous devez vous conformer à quelques règles.

Les règles à respecter pour conduire un jet ski :

jet ski

Qui peut conduire un jet ski ? Pour piloter une motomarine vous devez obligatoirement avoir 16 ans au minimum. Cependant, il faut également  respecter certains critères.

Les règles :

Pour utiliser un jet-ski  et en vertu du décret du 17 mai 1994, la réglementation française impose au conducteur la possession d’un permis bateau  « côtier en mer », appelé aussi permis plaisance (option « côtière»).

Donc, comme pour un bateau de plaisance, et en plus de vos 16 ans, vous devez obligatoirement être titulaire du permis de navigation adéquat pour conduire une motomarine, dont la puissance est supérieure à 6 cv. Si votre motomarine a un moteur de puissance inférieure à 6 CV, aucun permis n’est obligatoire.

Les touristes peuvent conduire un jet ski  sans permis sous la responsabilité et la surveillance d’un moniteur agréé.

Les autres règles sont les suivantes :

  • Pour être autorisé à circuler dans les mers, votre jet ski doit être obligatoirement immatriculé par les affaires maritimes. Le numéro d’immatriculation de l’engin doit être apposé sur la coque de façon à être clairement visible.
  • Côté sécurité : le port d’un gilet ou d’une brassière de sauvetage est indispensable.
  • Tout jet ski doit être muni d’un système d’arrêt automatique du moteur ou d’une mise en giration lente lors d’une mauvaise chute.
  • Toute motomarine doit contenir un compartiment étanche qui comporte 2 feux automatiques à main. Le jet ski doit, également, être équipé d’un anneau et d’un cordage pour le remorquage.
  • Coté vitesse : le conducteur est tenu de ne pas dépasser les 10 km/h (soit les 5 nœuds).
  • Le pilote doit naviguer dans la zone prévue à cet effet.
  • Pour les « jets ski assis » le conducteur ne doit pas s’éloigner de la côte de plus 9.5 Km (soit 6 miles nautiques). En revanche, pour les « jets ski debout » (une seule personne), le pilote ne doit pas s’éloigner de la côte de plus de 3.5 Km soit (2 miles nautiques).
  • Il est strictement interdit de conduire un scooter des mers de nuit.
  • Le conducteur doit impérativement respecter les baigneurs et ne pas les mettre en danger.

L’assurance jet ski est-elle obligatoire ?

assurance jet ski

Cela peut paraître étrange, mais la réponse est non ! Il n’est donc pas obligatoire, mais plutôt fortement conseillé d’avoir une assurance jet ski. En effet, la pratique de ce loisir peut s’avérer parfois dangereuse, surtout pour les débutants. De plus, en cas de chute inopinée ou d’un accident, le conducteur peut être gravement blessé.

Lors d’un heurt ou tout autre sinistre du genre, les dommages matériels peuvent aussi être très coûteux. D’autant plus que le conducteur du jet ski doit répondre civilement et à titre personnel des dommages matériels ou corporels causés à autrui.

Les vols de jets ski, quant à eux, sont assez fréquents.

Ainsi, il est vivement recommandé d’avoir une assurance pour son jet ski ne serait-ce que pour protéger le conducteur et les passagers.

Vous devez savoir que depuis quelques temps une proposition de loi a été déposée pour obliger les propriétaires à assurer leur motomarine. Ainsi, si la loi passe, les propriétaires des jets ski et des bateaux de plaisance devront au moins souscrire une assurance « responsabilité civile » qui est le minimum requis pour les assurances des véhicules terrestres.

Donc si cette proposition de loi est adoptée, 20 000 motomarines devront, obligatoirement être assurées en France. Dans ce sens, les assureurs devront élargir leurs offres en matière de véhicules nautiques motorisés.

En cas de conduite sans assurance, votre permis de conduire sera suspendu, votre scooter des mers sera confisqué et vous serez pénalisé par une amende de 3 750 euros.

Comment  assurer son jet ski et quelles sont les différentes garanties proposées ?

L’assurance n’étant pas obligatoire, pour le moment, toutes les garanties proposées par les assureurs sont donc à titre optionnel. Certaines garanties de bases restent, tout de même, indispensables. Voici la liste de ces garanties :

  • La garantie « responsabilité civile » : c’est l’assurance de base à souscrire. Elle est indiquée dans tous les contrats, elle couvre les dommages matériels et physiques que le conducteur a causé à une tiers personne.
  • la couverture annuelle «  tous risques » : accidents, vol, sauvetage, frais médicaux, transport routier, la remorque.
  • Les frais de retirement : en cas de naufrage, les frais de récupération et/ou de destruction de l’engin seront pris en charge.
  • Frais de sauvetage et de recherche: elle comporte les frais de secours et les frais médicaux en cas d’accident en mer.
  • Garantie individuelle accident : elle couvre vos frais d’hospitalisation en cas d’accident.
  • Garantie dommages : elle couvre les frais de réparations de votre scooter des en cas de sinistre.
  • Garantie incendie
  • Garantie vol
  • Garantie « Protection juridique ».
  • Garantie des effets personnels : comme une caméra embarquée à bord de votre jet ski par exemple.
  • Garantie « Transport routier et remorque » : elle assure votre jet ski pendant vos trajets.

Comme pour l’assurance de véhicules terrestres, pensez à lire avec soin les termes de votre contrat, notamment les montants des franchises. Il est utile que votre assurance couvre votre jet ski dans l’eau et sur terre.

Assurance annuelle ou saisonnière ?

assurance jet ski obligatoire

Vous pouvez choisir d’assurer votre motomarine via un contrat annuel ou saisonnier :

Un contrat annuel vous permet d’être assuré, toute l’année, même quand vous n’êtes pas en mer. Il est très utile en cas de vol ou d’incendie.

Un contrat saisonnier sera, en revanche, moins coûteux. La pratique du jet ski étant principalement une activité estivale, il est possible d’opter pour une assurance saisonnière plutôt qu’une assurance annuelle. Cependant, cette assurance ne vous couvrira que quelques mois par an, pour le reste vous n’êtes évidemment pas couvert.

Donc, le mieux serait de souscrire une assurance annuelle avec des garanties supplémentaires pendant l’été. A vous de négocier les garanties que vous jugez indispensables. Vous pouvez, également, comparer les différentes offres possibles via un comparateur d’assurance.

Leave a Reply

CommentLuv badge