Capri, découvrez l’île de Capri en bateau

Capri, découvrez l’île de Capri en bateau (Mis à jour le: 19 mars 2019)
Capri, découvrez l’île de Capri en bateau
5 (100%) 1 vote

Baignant dans la magnifique baie de Naples en Italie, Capri est une petite île d’à peine 10, 4 km². Un petit bout de terre qui connaît toutefois une affluence énorme tous les ans tant elle est belle et paradisiaque que ce soit côté terre ou côté mer. La visiter peut se faire en une seule journée, mais pour avoir le temps de tout voir et de profiter pleinement de cet endroit magique, prévoyez quelques jours sur place avec une découverte de l’île en bateau.

Capri, une des plus belles îles italiennes

Située tout au bout de la côte amalfitaine, Capri est, sans nul doute, la plus belle des îles italiennes et l’une des plus belles îles au monde. Avec une longueur de 6 km sur une largeur de 3 km, elle compte près de 17 km de côtes le long desquelles on aime se promener, paresser, se baigner, admirer le coucher du soleil, naviguer, … La liste des activités à faire sur l’île est longue donc à chacun de trouver son programme préféré.

  • Quand y aller ?

Depuis l’époque romaine, elle est un lieu de villégiature très apprécié. Sa renommée n’a fait que croître au fil des ans tant et si bien qu’elle est devenue l’une des destinations de vacances prisées de la royauté, de la jetset et tous ceux qui aiment allier découverte marine à découverte environnementale. Cela explique pourquoi les prix qui y sont pratiqués sont plus élevés que sur le continent, mais cela en vaut la peine. Vous pouvez planifier votre séjour hors de la saison touristique pour bénéficier de tarifs plus avantageux, mais dans ce cas-là, la météo risque de vous faire défaut.

La haute saison touristique, et donc la meilleure période pour y aller, va de mai à octobre. C’est la saison idéale pour profiter pleinement des joies de la mer et de faire une visite de l’île en bateau. Le soleil et la chaleur seront au rendez-vous.

De décembre à mars, non seulement, la température chute, mais les précipitations sont aussi plus importantes ce qui fait qu’au cours de cette période, les activités côté terre sont plus appropriées.

En savoir plus sur les îles en Méditerranée

 

Capri

  • Comment y aller ?

Ceux qui ont les moyens peuvent louer une embarcation depuis le continent pour naviguer jusqu’à Capri.

Et ceux qui ont un budget restreint peuvent faire la traversée à bord d’une embarcation appartenant à une compagnie maritime. Des traversées se font tous les jours principalement au départ de Sorrente, de Positano et d’Amalfi. Sorrente étant la plus proche de l’île, la traversée ne dure qu’une demi-heure tout au plus et les départs se font toutes les 20 mn.

  • Que voir sur l’île ?

L’île abrite deux villes à savoir Capri et Anacapri. Les deux sont séparées l’une de l’autre par une montagne que l’on peut gravir par un réseau de télésiège. Malgré la petitesse de l’île, elle abrite de nombreux trésors époustouflants. Parmi eux, on peut citer :

  • La Piazzetta : c’est la place principale de la ville de Capri. C’est l’artère principale de toute la ville donc elle est assez chaotique surtout aux heures de pointe et pendant la haute saison touristique
  • Le Monte Solaro : c’est un des plus beaux points de vue de l’île qui trône à 589 m d’altitude. De là-haut, vous pourrez admirer tous les sites que vous découvrirez lors d’une visite en bateau : archipel des Sirenuse, golfes de Naples, les Faraglioni, …
  • Les Jardins d’Auguste : ces petits jardins datent du 20e siècle et font partie du patrimoine de l’île
  • Le golfe de Marina Grande : c’est là que tous les bateaux de croisières arrivent ce qui en fait un endroit grouillant de vie surtout qu’en plus du port, elle abrite aussi la plus grande plage de l’île
  • Le golfe de Marina Piccola : ce dernier se situe au sud de l’île et donne une vue imprenable sur les Faraglioni. Ces derniers divisent le golfe en deux baies : la Marina di Pennauro et la Marina di Mulo
  • Punta Carena : à cet endroit, on retrouve l’un des phares les plus puissants d’Italie et diverses jolies plages très ensoleillées

Découvrez aussi :

Visiter Capri en bateau

découvrez l’île de Capri

L’intérieur de l’île se visite essentiellement à pied, mais on y trouve également des taxis pour les plus pressés. Quant à ses côtes et sa zone maritime, on fait appel à une agence pour réserver une visite guidée en bateau ou louer une embarcation auprès d’un habitant. Là encore, ceux qui possèdent leur propre embarcation peuvent partir à la découverte de cette zone comme ils le souhaitent.

Si on avance à l’allure des agences, la découverte en mer dure deux heures. Un laps de temps durant lequel on fait maintes découvertes, on plonge dans cette eau bleutée de la mer Tyrrhénienne et on fait une halte sur ses plus belles plages, celles que l’on aurait loupées en marchant.

  • Que voir durant une visite en mer ?

Les bateaux partent depuis le golfe de Marina Grande. L’idéal est de partir assez tôt surtout si vous ne faites pas partie d’une excursion organisée. Cela vous laissera le temps d’avancer à votre rythme et de vous attarder un peu plus longtemps au niveau de chaque site.

De la Marina Grande, on prend le large en mettant le cap à l’ouest pour découvrir tour à tour de magnifiques paysages tels que :

  • La Grotte Bleue ou Grotta Azzura :

C’est l’une des plus grandes attractions lorsqu’on navigue autour de Capri. Au sein de la grotte, on découvre une eau tellement bleue que la fascination est toujours au rendez-vous.

Pour la visiter, deux possibilités s’offrent à vous : amarrer aux environs de la grotte puis faire la queue pour embarquer à bord du bateau qui y mène ou bien, partir en taxi ou en bus depuis Anacapri pour atteindre les abords de la grotte et ensuite y louer un bateau à rames pour atteindre la grotte.

Attention, si le temps est nuageux, il faudra attendre entre midi et deux pour s’y rendre. Par beau temps, allez-y tôt le matin pour ne pas avoir à faire la queue.

  • Le phare de Punta Arena :

Situé au sud-ouest de l’île, ce phare illumine tous les soirs la baie de Carena qui est assez rocheuse. Quand vous naviguez près de cette zone, il faut donc faire preuve de prudence et d’adresse. Si la mer est agitée, mieux vaut admirer le phare au loin. Tout autour, on retrouve diverses plages pour bronzer toute la journée.

  • La Grotte Verte ou Grotta Verde :

C’est une autre grotte marine de Capri dont les eaux sont plus vertes que bleues. Elle est moins prisée que la grotte bleue, mais elle vaut quand même le détour.

Lire aussi – Bien préparer une sortie en bateau en mer : quelques conseils à adopter

  • La Marina Piccola :

C’est dans ces eaux que baignent mes éperons rocheux des Faraglioni. Ces derniers divisent même la Marina en deux petites baies très calmes, car les rochers les protègent du vent. L’une comme l’autre, les deux baies ainsi formées font offices de havres de paix aux baigneurs.

  • Les îlots rocheux baptisés les Faraglioni di Capri :

Il s’agit de trois stacks façonnés durant des millénaires par le vent, la pluie et la mer. Ces trois éperons rocheux ont chacun leur petit nom : le premier qui est toujours rattaché à l’île est baptisé Stella, le second qui est séparé de l’île par un bras de mer est appelé Faraglione di Mezzo et le troisième qui baigne dans la mer est appelé Scopolo ou Faraglione di Fuori. Le deuxième mesure 80 m et possède une arche à sa base tandis que le troisième est haut de 102 m.

  • Le Belvédère de Tragara :

De la mer, on peut admirer le belvédère de Tragara depuis lequel on admire les Faraglioni di Capri.

  • L’Arc Naturel et la grotte de Matromania :

Pour atteindre cette arche, seule la marche est admise. Toutefois, à bord d’un bateau, il est possible de l’admirer, car l’arche surplombe la mer. D’en bas, on peut alors admirer cette ouverture semi-circulaire taillée dans la roche par l’érosion. L’ouverture affiche une hauteur de 18 m avec une largeur de 12 m.

Pour ceux qui ont la chance d’y aller à pied, découvrez à proximité la Grotta di Matromania et la Villa Malaparte.

  • La Grotte Blanche ou Grotta Blanca :

Surnommée la « Grotte de la Vierge », cette grotte doit son nom à la roche blanche dans laquelle elle est façonnée. Cette blancheur donne un très joli contraste avec le bleu turquoise de l’eau qui s’y écoule paisiblement. Quant à  son surnom, il provient d’une stalactite située dans la grotte et qui a la forme d’une statue de la Sainte-Vierge.

Après la Grotte blanche, on peut faire une dernière halte à la Villa Jovis avant d’atteindre, à nouveau Marina Grande. Au cours de la croisière, on n’hésite pas à faire de nombreuses haltes en pleine mer pour plonger dans ses eaux cristallines.

 

Leave a Reply

CommentLuv badge