Jet Ski et Scooter des mers : ce qu’il faut savoir

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 15 novembre 2018)

Le Jet Ski est un véhicule indissociable aux vacances à la plage ou à proximité d’un point d’eau assez vaste pour rouler sur l’eau. C’est un véhicule nautique courant, mais que l’on ne connaît pas aussi bien qu’on le pense et pour cause, certains l’utilisent en restant debout tandis que d’autres préfèrent s’asseoir. S’agit-il, dans les deux cas, d’un Jet ski ou l’un d’entre ces deux est ce qu’on appelle un Scooter des mers ? Retrouvez toutes les réponses à la suite …

 

Quelle est la différence entre Jet Ski et Scooters des Mers ?

En réalité, il n’y a aucune différence entre eux si ce n’est l’appellation. Toutefois, que l’on parle de Jet Ski ou de Scooter des mers, ces véhicules existent en version debout et en version assise.

Ce qu’il faut savoir c’est que le terme « Jet ski » est une marque de scooter des mers déposée par Kawasaki tandis que « Scooter des mers » est le terme utilisé pour indiquer ce type de véhicule nautique. Ce dernier est aussi appelé « motomarine » dans certains pays, mais là encore, il n’y a aucune différence à part la région.

Le Jet ski de Kawasaki

Enfin, il existe une autre appellation courante qui est « Seadoo ». Ce dernier désigne également le scooter des mers, mais est, comme Jet Ski, une marque déposée, cette fois-ci par BRP.

Jet Ski et Seadoo sont aujourd’hui considérés comme des termes génériques utilisés pour se référer au scooter des mers du fait de la grande popularité des modèles de ces deux marques auprès du public et des professionnels. C’est un peu le même principe avec Frigidaire abrégé « frigo » qui est, en réalité, une marque de réfrigérateur.

Qu’est-ce qu’un Scooter des mers ?

Cette petite précision faite, il faut savoir qu’un scooter des mers ou motomarine ou Véhicule Nautique à Moteur (VNM) est un petit véhicule de type moto aquatique qui est propulsé par un hydrojet. Il permet de se déplacer sur l’eau et selon le modèle, il peut être conduit à bras ou à selle.

Qu'est-ce que le scooter des mers ?

Le premier modèle qui a permis de lancer la tendance est le « Kawasaki Jet Ski 400 », mais ce n’est toutefois pas le premier modèle qui ait existé. En effet, un dénommé Clayton Jacobson II en a imaginé un dès 1960 et a finalisé son prototype en 1965. Il faudra, toutefois attendre, les années 70 pour que d’autres modèles de plus en plus performants naissent. En 1971, il finit par signer un contrat d’exclusivité avec Kawasaki et c’est ainsi que la première motomarine à succès commercial fut lancée sous le nom de « Jet Ski ».

Que choisir entre Jet Ski à bras et Jet ski à selle ?

Que le véhicule soit conduit en position assise ou en position debout, on le qualifie toujours de Scooter des mers ou de motomarine. Quels sont les avantages de ces deux modes de conduite et donc de ces deux variantes ?

  • Le Scooter des mers à bras ou en position debout :

Jet ski et scooter des mers : quelle différence ?

Ce modèle, également appelé « Stand-up » est plus petit et est dépourvu d’un siège. A la place, l’utilisateur a droit à un baquet, une sorte de plateforme sur laquelle il va se mettre debout tout en tenant le guidon du véhicule.

Sur ce modèle, le conducteur peut pratiquer différentes disciplines sportives nautiques dont le freeride, la course de vitesse et le freestyle.

 

Le freeride consiste à effectuer des figures à bord du jet ski tout en réalisant des sauts sur les vagues. La course de vitesse est une compétition qui oppose divers concourants devant suivre un circuit délimité par des bouées. Le freestyle, quant à lui, est une discipline qui permet au pilote de réaliser lui-même ses propres figures tout en se lançant ensuite dans les figures rattachées au freeride notamment les sauts sur les vagues.

  • Le Scooter à selle ou en position assise :

Egalement appelé « Run », ce modèle est plus grand et est équipé d’un à quatre sièges. Le pilote peut effectivement transporter d’autres passagers à bord. Il est généralement conçu pour une balade en famille ou en groupe, mais peut également participer à quelques disciplines sportives. C’est notamment le cas de la course de vitesse et du Rallye-raid.

Le jet ski à selle

La première propose un circuit délimité par des bouées tandis que la seconde est une compétition de longue distance qui peut durer plusieurs jours. Le long du circuit établi, les participants devront passer par plusieurs points de contrôle pour indiquer leur présence.

Qui peut conduire un Jet Ski ?

En France, la conduite d’un Jet Ski est soumise à une réglementation stricte. En effet, tous ceux qui veulent conduire un scooter des mers doivent répondre à quelques conditions comme :

  • Etre âgé d’au moins 16 ans
  • Avoir un permis plaisance
  • Etre équipé de matériels de sécurité
  • Connaître les dispositions légales reliées à la conduite d’un tel véhicule

Parmi les dispositions à connaître, le pilote doit, par exemple savoir que la conduite d’un Jet Ski de nuit est totalement interdite. De même, il doit savoir que durant une navigation dans la bande littorale de 300 mètres, il doit emprunter les chenaux prévus à cet effet et respecter la limite de vitesse de 10 km/h.

À découvrir – où faire du jet ski en France ?

 

Mieux connaître le scooter des mers

S’il doit sortir de la bande littorale, un pilote seul ne peut aller au-delà de 3, 5 km (2 miles), mais s’il est accompagné d’un professionnel, il peut aller jusqu’à 11 km (6 miles) en mer. Pour information, sachez que certaines régions côtières interdisent l’usage de Jet Ski au sein de la bande littorale donc mieux vaut se renseigner pour ne pas enfreindre les lois en vigueur.

Le permis est-il obligatoire pour conduire un Jet Ski ?

En règle générale, la détention d’un permis de plaisance à votre nom est obligatoire que vous soyez propriétaire de la motomarine que vous conduisez ou non. Cela signifie que même si vous louez ou empruntez le véhicule, vous devez avoir ce document sur vous.

Dans le cas d’une location, vous devez détenir, à part le permis, un contrat de location signé et un acte de francisation.

Dans le cas d’un prêt, vous devez détenir, à part le permis, l’acte de francisation et une lettre du propriétaire qui atteste qu’il vous a bien prêté le véhicule.

Comment conduire un scooter des mers ?

Cependant, il est parfois possible de conduire un Jet Ski sans permis, mais seulement lorsque vous naviguez au sein d’une base nautique agréée et êtes accompagné d’un moniteur diplômé. Ces exceptions permettent de s’offrir un baptême de jet ski ou de faire une petite randonnée sur les eaux, même si la balade est encadrée.

Lire aussi :

Quels sont les équipements obligatoires pour la conduite d’un Jet Ski ?

Pour conduire un scooter des mers en toute sécurité, le pilote doit :

  • Porter une combinaison en néoprène adaptée : cette matière protègera son corps du jet de la turbine arrière en cas de chute
  • Porter un gilet de sauvetage
  • Fixer sur son gilet de sauvetage un moyen de repérage lumineux ayant une autonomie d’au moins 6 h
  • Disposer d’un dispositif de remorquage
  • Disposer d’un coupe circuit pour que le moteur du véhicule se coupe automatiquement en cas de chute du pilote

Les équipements de sécurité pour conduire un jet ski

Dans le cas où le pilote compter aller au-delà de 2 miles, il lui faudra disposer, en plus des équipements cités ci-dessus de trois feux rouges à main, un compas magnétique étanche, une corne de brume ou un sifflet, un RIPAM, des cartes de la zone de navigation, un livre de feux à jour, un dispositif de repérage et d’assistance d’une personne tombée à l’eau et un document qui décrit le système de balisage de la zone de navigation.

 

Leave a Reply

CommentLuv badge