Jet Ski, Scooters des Mers, Motomarine : quels points communs ? quelles différences ?

Jet Ski, Scooters des Mers, Motomarine (Mis à jour le: 13 juin 2019)
Jet Ski, Scooters des Mers, Motomarine : quels points communs ? quelles différences ?
4.7 (93.33%) 6 vote[s]

L’été arrive et nombre d’entre vous vont vouloir se diriger vers la mer. Le soleil, la plage, la mer… autant de bons moments à venir avec votre famille ou entre amis ! Quoi de mieux que de siroter une boisson fraîche sur un transat, au bord de la mer ?

Vos vacances près de la mer sont également le moment de pratiquer des sports nautiques. Baignade, plongée en apnée ou avec bouteille… Et si vous essayiez les véhicules marins à moteur ? On entend les termes de jet ski, de scooter des mers ou encore de motomarine. Mais connaissez-vous les points communs et les différences entre ces trois termes ? Nous allons tout vous dire maintenant sur le sujet, pour que vous soyez incollable ! Prêt ? Allumez les moteurs, c’est parti !

Les définitions

Jet ski

Afin de bien comprendre les trois concepts, commençons par quelques définitions qui fixeront mieux les idées.

Jet ski

Beaucoup de gens pensent que la dénomination de « jet ski » est un nom général, mais en fait il n’en est rien ! En vérité, jet ski est une appellation déposée par le constructeur japonais Kawasaki pour désigner l’un de ses modèles. C’est un peu comme les mots « frigidaire » ou « frigo » qui en réalité est une marque mais qui est passé dans le langage commun comme étant une autre appellation de réfrigérateur !

Le mot jet ski est en fait l’équivalent d’un scooter des mers. Retenez donc ceci : utilisez plutôt scooter des mers que jet ski, qui est réservé à la marque Kawasaki !

Scooter des mers

La définition exacte du scooter des mers est un véhicule nautique à moteur propulsé par hydrojet. D’où son appellation de VNM. Au contraire du mot jet-ski, scooter des mers est donc un nom générique.

Motomarine

Une motomarine est un… scooter des mers ! Alors vous allez me dire : pourquoi utiliser deux expressions différentes si elles signifient la même chose ? Et bien c’est principalement une question de pays. Le mot motomarine est utilisé au Québec, alors que dans les autres régions francophones le terme scooter des mers est plutôt usité. L’utilisation du mot motomarine est même recommandé par l’office québécois de la langue française !

Si vous devez ne retenir qu’une seule chose, c’est la suivante : les trois mots désignent le même type de véhicule ! Si l’un est une marque (jet ski), les deux autres sont des termes génériques dont l’emploi dépend du lieu géographique où vous vous trouvez. Simple, non ?

Quel type de véhicule : assis ou debout ?

Une autre précision que nous devons apporter concerne les différents modèles qui existent, avec soit une pose assise soit une pose debout. Mais contrairement à ce que certains croient, les deux modèles existent en utilisant le même mot de scooter des mers !

Le scooter des mers assis

Le scooter des mers assis

 

Il doit son nom naturellement à cause de la présence d’une selle sur le véhicule, permettant une pose assise. Appelé aussi « scooter des mers à selle », ce modèle est généralement plus grand que les modèles sans place assise. Ils permettent d’accueillir une ou deux personnes assises en même temps, comme pour une moto terrestre.

Le scooter des mers assis permet d’effectuer de belles balades à deux sur l’eau, mais également de faire des sorties marines plus sportives comme la course de vitesse sur circuit fermé délimité par des bouées, ou aussi des courses d’endurance qui peuvent durer plusieurs heures voire même plusieurs jours !

Toutefois, faites attention avant de prendre en main un scooter des mers assis : les plus gros modèles demandent d’avoir un permis de jet ski ! Il existe deux types de permis :

  • Le permis côtier : vous en aurez besoin si la puissance de votre engin dépasse les 6 chevaux. Vous pourrez vous éloigner de la côte jusqu’à une distance maximale de 2 milles nautiques.
  • Le permis hauturier : si vous souhaitez conduire votre jet-ski plus loin en mer, il vous faudra obtenir ce permis. Faites attention : si vous êtes contrôlé sans permis, vous risquez une forte amende voire de la prison car les dégâts engendrés par un accident à haute vitesse peuvent être dramatiques !
  • En savoir plus : – Le permis jet ski : obligatoire ou pas ?

Le scooter des mers debout

Le scooter des mers debout

Dénommé aussi scooter des mers à bras, il est plus petit que le scooter des mers assis et aussi généralement moins puissant que celui-ci. Pour l’utiliser, il faut se tenir debout car l’engin ne dispose pas de siège. Pour guider l’appareil, l’utilisateur se sert d’un baquet, qui est le nom donné au guidon des scooters des mers à bras.

Le scooter des mers debout peut s’utiliser dans trois occasions :

  • Le freestyle : le conducteur de l’engin crée lui-même ses propres vagues, ce qui lui permet d’effectuer ses propres figures et sauts
  • Le freeride : le conducteur se trouve sur un spot marin qui contient déjà des vagues et il peut réaliser les figures et sauts qu’il souhaite
  • La course de vitesse : comme pour le scooter des mers assis, il existe des compétitions de scooters des mers à bras. Etant donné que l’engin est plus petit, ce sont uniquement des courses de vitesse qui sont organisées.

Enfin, même remarque que pour le scooter des mers à selle : faites attention à la puissance de votre engin : si vous dépassez la puissance de 6 chevaux, il vous faudra un permis côtier qui vous permettra de naviguer jusqu’à 1 mille nautique au maximum des côtes.

Jet ski, scooter des mers et motomarine sont donc des mots qui désignent le même type d’engin nautique. Il en existe deux grands types (à selle ou sans selle) et contrôlez bien la puissance de votre scooter des mers car il vous faudra peut-être un permis pour piloter votre engin. Si vous ne l’avez pas encore fait, ,nous ne pouvons que vous conseiller de tester l’utilisation d’un scooter des mers lors de vos prochaines vacances : vous ne pourrez plus vous en passer !

Leave a Reply

CommentLuv badge