La réglementation sur la bouée tractée en sept points

La bouée tractée
(Mis à jour le: 21 août 2019)
La réglementation sur la bouée tractée en sept points
5 (100%) 1 vote[s]

Lorsqu’on voit les pratiquants des sports nautiques de glisse, on est tenté. La pratique de la bouée tractée est plus simple comparée aux autres activités. Cependant, il faudra respecter quelques règles pour s’y adonner.

Où peut-on faire de la bouée tractée ?

la bouée tractée 
Source : Pinterest

Si vous constatez que dans la zone, il y a des personnes qui font des bouées tractées, sachez que la réglementation prévoit que l’espace autorisée à cette activité doit être au-delà de la bande littorale des 300 mètres. Vous ne pourrez donc pas en faire sur le large avec vos enfants.

On peut faire de la bouée tractée en mer ou sur le lac. Lorsque vous sortez pour faire de la bouée tractée, vérifiez la météo. Il n’est pas très recommandé de lancer la bouée dans une eau forte ou agitée. Celle-ci peut entraîner des mouvements violents, ce qui peut blesser les pratiquants.

La réglementation sur l’embarcation et sur la conduite

Bouée tractée

Tout type d’embarcation motorisée ne convient pas à la pratique de la bouée tractée. On ne peut s’y adonner qu’avec un bateau comportant un système de largage rapide. Il faudra également lui arborer une flamme fluorescente orange de deux mètres qu’il faut mettre à une certaine hauteur pour garantir la visibilité. Même si vous avez un grand bateau, vous ne pourrez tracter plus d’une bouée, car il y a un risque de chocs.

Sur le bateau, on devra retrouver deux personnes qui ne vont pas participer à cette activité. L’une va s’occuper de la conduite et l’autre de la surveillance de l’engin tracté et du largage. Le conducteur doit être titulaire d’un permis de conduire pour les navires à moteur. Ces deux personnes doivent connaître le niveau d’expérience et les compétences des pratiquants.

Le conducteur devra éviter au maximum de faire des virages serrés, car ceci peut provoquer l’effet « lance pierre » sur la bouée. S’il devra effectuer des virages serrés, il devra réduire la vitesse du bateau.

Les consignes avant de se jeter à l’eau

Toutes les personnes qui prévoient de monter sur la bouée doivent porter un gilet de sauvetage. Ce dernier entre dans la catégorie des équipements individuels. Même si vous êtes un professionnel du sport nautique de glisse, ne pensez jamais à faire des sauts ou des figures acrobatiques avec la bouée : c’est dangereux.

Avant de se jeter à l’eau, le conducteur et le surveillant vous communiqueront des signaux qu’il faut retenir. En effet, vous devez faire un petit signe pour dire que vous êtes prêt, pour demander d’arrêter, d’accélérer ou de ralentir. Si vous comptez faire de la bouée tractée régulièrement, vous devez apprendre d’autres signaux manuels. En effet, vous n’aurez pas besoin de crier pour dire qu’il faut retourner à quai ou qu’il faut vous reprendre.

La bouée gonflable pour cette activité

La bouée gonflable

Lors du choix de la bouée tractée, vous ne pourrez pas prendre un modèle au hasard même s’il est indiqué qu’il est destiné à cette activité. La réglementation impose que l’accessoire soit de couleur vive pour qu’il soit facilement repérable. Vous devez également vous référer à la charge maximale autorisée et à son mode d’utilisation. En effet, certains modèles ont été conçus pour recevoir les riders dans une position assise ou allongée.

Le cordage de traction

Le cordage de traction

Il existe sur le marché des cordes de traction adaptées à la pratique de la bouée tractée. C’est ce type de cordage que vous devez choisir. Il ne doit pas être dans une matière élastique ou de type sandow. Il doit être en bon état. En effet, vous serez obligé de le changer au bout de quelques mois si vous sortez beaucoup en mer ou au lac. Pensez à le remplacer dès qu’il commence à s’effilocher, à avoir des nœuds, à se décolorer ou à présenter des signes d’usure.

Une fois que vous avez la corde de traction, elle doit être fixée comme il se doit au dispositif de tractage sur le bateau. Si jamais le cordage s’emmêle dans l’hélice, ne forcez pas. Arrêtez le bateau, éteignez le moteur et récupérez-la pour la démêler.

Lorsqu’il n’y a plus personne qui veut se jeter à l’eau sur la bouée, il est conseillé de la dégonfler et de retirer la corde de traction. Evitez de laisser le cordage dans l’eau, car il risque d’être endommagé ou de s’accrocher à des éléments du bateau.

Les règles auxquelles devra se plier le conducteur


Si vous êtes aux commandes, ne mettez jamais le moteur en mache que lorsque le rider est loin de l’hélice. Arrêtez directement le moteur lorsqu’il monte ou descend du navire. Vous devez aussi faire la même chose lorsque des personnes se trouvent à proximité du bateau. Attendez que le pratiquant rejoinge la bouée gonflable avant de mettre l’embarcation en marche. Avant de démarrer, vérifiez que le cordage ne soit pas enroulé.

Commencez à la vitesse minimale pour éliminer le mou de la corde. Lorsqu’elle est tendue, vous pouvez augmenter légèrement votre vitesse. Le skieur vous fera signe si vous devez accélérer. Démarrez en ligne droite et adaptez la vitesse en fonction des consignes du rider. Si pour des raisons particulières, vous devez diminuer la vitesse, faites le savoir à la personne sur la bouée.

Découvrez également :

En cas d’incident

Lorsqu’on voit ces passionnés s’adonner à ces activités nautiques, on peut être tenté de se dire qu’il n’y a pas de grand danger. Ce n’est pas la réalité, car on voit beaucoup de chutes et quelques risques de blessure. Il arrive souvent qu’un skieur ou qu’un rider tombe à l’eau. Dans certaines situations, il faudra le récupérer. Pour ceci, il faut manœuvrer doucement autour de lui. Ne le perdez jamais de vue. Mettez le bateau au point mort lorsqu’il n’y a plus que quelques mètres qui vous séparent de la personne à l’eau. Pensez également à prévenir les autres navires aux alentours de cet incident en plaçant un drapeau rouge.

 

 

Related posts

Leave a Comment

CommentLuv badge