Le commandant Cousteau : un grand inventeur et un vrai écologiste

Le commandant Cousteau : un grand inventeur et un vrai écologiste

5/5 - (1 vote)
Le commandant Cousteau est un grand homme qui a marqué à jamais l’histoire de la planète et de ses océans. En plus d’être un excellent inventeur, il est également un fervent défenseur de l’environnement depuis son plus jeune âge. Grâce aux aventures de ce célèbre explorateur français et de son équipage, le monde a pris connaissance du désastre écologique causé par la négligence humaine.

Qui est le commandant Cousteau ?

Le commandant Cousteau est connu pour ses inventions et son dévouement pour la protection de l’environnement. Traçons l’essentiel de son parcours.

Naissance et formation

Jacques-Yves Cousteau surnommé le commandant Cousteau est né le 11 juin 1910 à Saint André de Cubzac. A ses 20 ans, il intègre l’École Navale de Brest pour devenir un officier de marine français. Le commandant se distingue par ses compétences variées.

En effet, en plus d’être un explorateur, il fut en même temps un écologiste, un cinéaste, un photographe, un auteur, un scientifique, un chercheur et bien d’autres encore. Selon lui, il répondait à la définition d’un marin technicien océanographe et cinématographe.

Le commandant a suivi une formation en aviation. Mais lorsqu’il a été victime d’un grave accident de voiture, il a dû arrêter sa carrière en tant qu’aviateur. Il s’est ensuite consacré à l’océan et son monde. Le commandant Cousteau est un aventurier dans l’âme. C’est en 1936 que le commandant réalise pour la première fois l’essai des lunettes sous-marines.

Ses premières inventions

Ce grand homme est à l’origine de plusieurs inventions dont le scaphandre autonome qu’il a conçu avec l’ingénieur Emile Gagnan en 1943. Suite à cette invention, le monde sous-marin est devenu accessible aux hommes. On pouvait plonger et rester des heures dans l’eau grâce à cet accessoire de plongée.

Un trio se forme après la guerre : Cousteau-Tailliez-Dumas. Ce trio surnommé le groupe des « mousquemers », enchaîne de nombreuses expériences en plongée ainsi que des travaux en laboratoire. On doit également au commandant l’invention de la soucoupe plongeante. Cette dernière constitue un sous-marin muni de deux-places qui peut plonger à une profondeur de 350 mètres.

La Calypso apparaît en 1950 avec des modifications au rendez-vous. Cet ancien dragueur de mines est désormais équipé de différents équipements de plongée et d’instruments dédiés à des recherches scientifiques.

Ses premières inventions

C’est à bord de la Calypso que tout commence. Durant près de quatre décennies, le commandant Cousteau et son équipe effectuent des explorations au niveau des mers et des grands fleuves du monde entier.

A l’issue de ses nombreux voyages, le commandant peut créer des films en couleur liés aux fonds marins. Il y a par exemple « Le Monde du silence » paru en 1956 remportant la Palme d’or à Cannes. Tous ses livres et ses documentaires sont diffusés à travers le monde. Cela lui a valu une renommée planétaire lui permettant de partager ses idées écologistes. Le commandant se consacrait grandement à la protection de l’environnement.

Les dates marquantes du parcours du commandant Cousteau

De nombreuses dates ont marqué la carrière du Commandant Cousteau. Nous avons sélectionné deux d’entre elles.

La première sortie en mer de la Calypso

Le 15 novembre 1951, la Calypso réalise sa toute première sortie en mer au large de Toulon. Le commandant Cousteau a racheté cet ancien dragueur des mines en 1950. Il l’a complètement aménagé en navire océanographique. La première expédition sur la Calypso se passe sur la Mer Rouge.

 

Le commandant Cousteau présent à l’Académie Française

Cousteau est reconnu pour ses films dédiés aux fonds marins. Mais il est également célèbre pour son important engagement pour l’écologie. Il est alors élu à l’Académie Française le 24 novembre 1988. Il s’est également engagé auprès de différentes institutions. Le commandant Cousteau devient un conseiller pour l’ONU et la Banque Mondiale.

Sa devise : prendre soin de l’océan

Son devise : prendre soin de l’océan

La luge sous-marine fait partie des inventions de cet explorateur. C’est un équipement photographique permettant de filmer quasiment l’intégralité du plancher sous-marin. En collaboration avec Harold Edgerton, un professeur au sein de l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT), le commandant crée des projecteurs qui se plient aux conditions sous-marines les plus extrêmes.

Cousteau avait en sa possession des lumières stroboscopiques qui éclairaient les animaux abritant les fonds marins. Les projecteurs sont tellement performants qu’ils peuvent transformer l’obscurité des eaux profondes en jour. Ces équipements ont permis de révéler au grand jour les secrets des fonds marins.

En 1961, il met aussi en place le tout premier appareil photo sous-marin baptisé Calypso comme son célèbre navire. L’appareil fonctionne à la fois en surface et en profondeur. Il peut capturer des images jusqu’à 180 mètres de profondeur. En effet, grâce à la photographie sous-marine, le public découvre l’océan et ses merveilles tout en prenant conscience qu’il faut agir pour la sauvegarde de cette beauté unique.

Les déchets nucléaires : une de ses principales préoccupations

Les déchets nucléaires : une de ses principales préoccupations

Il fut un temps où le gouvernement français songeait à transformer la Méditerranée en dépôt de déchets nucléaires. D’autres gouvernements ont également songé à l’immersion de déchets nucléaires dans les mers.

Face à cela, Cousteau participe à une campagne publique d’information massive en 1959. Le commandant Cousteau s’opposait en même temps à l’énergie nucléaire mais également à l’usage des océans en tant que décharge pour les déchets nucléaires. Cousteau prend également part à la défense de toute sorte de vie marine dont les récifs coralliens malgré des accusations à son encontre.

La mort du commandant Cousteau

Jacques-Yves Cousteau s’est éteint le 25 juin 1997, à l’âge de 87 ans dans sa maison. JYC pour ses proches et commandant Cousteau pour le public, s’est marié à Simone Melchior en 1937. Sa femme est la fille d’un officier de marine. Le mariage s’est passé à l’église des Invalides avec les sabres des officiers de la Royale.

Le couple donne naissance à deux garçons et possède plusieurs résidences. Ils ont des villas Wagram à Paris, à Monaco ou encore dans le Bordelais. Le commandant Cousteau intègre deux de ses fils au pensionnat des Roches en Normandie.

Sa femme Simone meurt en 1990. Puis en 1991, il se remarie avec Francine Triplet. Elle donne également naissance à deux enfants bien avant leur mariage. Leur premier enfant est une fille, Diane Élisabeth, née en 1979 tandis que le second, Pierre-Yves, est né en 1981.

 

 

 

A lire aussi

Leave a Comment

*

code

CommentLuv badge