Quelle puissance de moteur pour faire du ski nautique ?

Pour tracter un skieur nautique, il faut de l’adresse, de l’expérience et une grande attention. Il faut aussi savoir choisir le bon bateau pour faire du ski nautique en se focalisant particulièrement sur son modèle, sa longueur et sa puissance. Concernant la puissance, combien de chevaux doit avoir le moteur de l’embarcation ?

Trouver son pilote et le bateau idéal

Le plaisir que l’on peut avoir en faisant du ski nautique ne dépend pas seulement du skieur. Le pilote a aussi son rôle à jouer puisqu’après tout, c’est de son habilité à tracter que va dépendre la progression du skieur. Selon les amateurs de ce sport de glisse, la réussite de l’exploit dépend à 60 % du skieur et à 40 % du pilote. Autrement dit, avant de chausser vos skis, assurez-vous de trouver un pilote expérimenté.

Lire aussi – Ski nautique : ce qu’il faut savoir en termes de réglementation !

Ce dernier vous tractera comme il faut et saura choisir le bateau idéal pour la traction. Car oui, l’expérience est aussi fonction type de bateau tracteur. En général, on en distingue trois types à savoir :

1) Les semi-rigides :

Ce type de bateau peut tracter un skieur nautique, mais les sensations dépendent de plusieurs points. Comme ils peuvent accueillir plusieurs personnes à bord, on a souvent tendance à l’utiliser pour des sorties en mer en famille ou entre amis. Si les promenades sont idéales, être tracté par un bateau ayant atteint sa capacité d’accueil maximale peut s’avérer plus complexe.

En effet, plus le bateau sera lourd, plus il sera immergé et évoluera moins rapidement. Or, pour skier, il faut atteindre une certaine vitesse. Mais comme celle-ci est aussi fonction du poids du skieur, la faisabilité dépendra au final de plusieurs points. Gabarit du semi-rigide, poids du skieur, puissance du moteur et même le plan d’eau sur lequel on navigue.

Cette embarcation permet néanmoins de s’initier à ce sport de glisse, car il laisse derrière lui un sillage plat qui facilite la progression. Les amateurs de sauts en wake seront, quant à eux, plus déçus.

2) Les hors-bords :

Ce type de bateau est également idéal pour une bonne initiation au ski nautique. Grâce à leur coque en V, l’embarcation peut rapidement gagner en vitesse. Cela leur permet aussi de couper les vagues et donc de progresser facilement sur ses skis même lorsque la mer est agitée. Néanmoins, si vous naviguez avec des enfants à bord et que ce sont surtout eux que vous souhaitez initier au ski nautique, mieux vaut choisir un plan d’eau plus calme.

Dans tous les cas, le hors-bord offre divers avantages. En plus de pouvoir grimper en vitesse, on peut aussi l’utiliser pour une sortie en mer en famille, pour aller pêcher ou pour une sortie au cabotage.

Attention toutefois, si le bateau est surtout destiné à tracter des amateurs de glisse, choisissez un modèle doté d’une hélice à pas court. C’est plus sécurisant.

3) Les in-border bowrider :

Ce sont les tracteurs les plus utilisés en matière de sports de glisse. Pourquoi ? Parce qu’ils laissent derrière eux un sillage plus constant et qu’ils sont dotés d’une plage arrière idéale pour la mise à l’eau et la récupération des skieurs.

Ce sont également des bateaux confortables à capacité d’accueil limitée toutefois.

Lire aussi –  Où faire du ski nautique en Ile-de-France ?

Prêter attention à la puissance du moteur

Il est impératif de choisir un bateau à moteur pour tracter un skieur nautique. Outre le modèle et la marque (pour ceux qui ont une préférence), il faut aussi s’intéresser à la puissance du moteur.

D’ailleurs, le pilote doit toujours rester attentif à la puissance de son bateau et regarder comment évolue le skieur à l’arrière. Au démarrage, il doit entreprendre une poussée rapide pour permettre au skieur de se mettre debout sans problème. La poussée doit être assez forte pour le mettre debout, mais pas trop non plus. Dans tous les cas, il faut disposer d’une embarcation puissante.

Après un bon démarrage, le pilote doit maintenir une poussée stable et progressive au fur et à mesure que le skieur sort de l’eau. Il lui faut éviter les à-coups qui vont déstabiliser le skieur. Enfin, il lui faut tenir compte du poids de ce dernier pour trouver la bonne vitesse.

Pour un skieur de moins de 45 kg, il faut par exemple maintenir une vitesse de 25 km/h. Entre 45 et 68 kg, une vitesse de 30 km/h est idéale et pour un poids compris entre 68 et 82 kg, il faut maintenir une vitesse de 35 km/h. Quant aux personnes de plus de 82 kg, une vitesse de 40 km/h sera idéale.

C’est en tenant compte de tout ceci que vous pourrez déterminer la puissance de moteur idéale. Alors que certains disent qu’avec un 40 Cv, on peut quand même apprécier la promenade, l’idéal serait de choisir un bateau d’une puissance située entre 80 à 150 Cv. On peut évidemment revoir les chiffres à la baisse ou à la hausse en fonction des sensations recherchées. Dans tous les cas, un bateau pouvant atteindre les 20-25 nœuds fera l’affaire même si les sensations peuvent varier au vu des critères qu’on a mentionnés.

Lire aussi – En savoir plus sur les conseils pour avoir une navigation réussie

Et à cette puissance doit être associée une longueur moyenne d’environ 5-6 m. Si le moteur affiche une puissance de 100 Cv pour une longueur de 10 m, vous n’aurez pas assez de puissance à la traction.

Quelques conseils

Si le bateau est seulement destiné à vous tracter, optez pour un modèle plus petit qui est plus maniable sans pour autant négliger le critère puissance.

Si vous débutez tout juste, choisissez un plan d’eau clame pour votre initiation. Il faudra néanmoins faire quelques essais en mer calme lorsque vous aurez acquis un peu d’expérience. En savoir plus comment faire du ski-nautique avec un niveau de débutant !

Si vous êtes déjà un skieur nautique expérimenté et que vous souhaitez vous initier au wakeboard, choisissez un bateau plus lourd pour vous tracter. Les embarcations imposantes, idéales pour la pratique en mer, laissent derrière elles un sillage plus marqué et des vagues de sillage plus fortes, idéales pour les sauts du wake. Les bateaux dotés d’une carène en V donnent le même type de sillage. Attention toutefois, gardez toujours le skieur en vue avant de faire un virage ou arrêter le bateau.

Si on devait choisir notre bateau idéal pour faire du ski nautique, on se tournera vers les inboards en ligne d’arbre. Pour causes :

  • ils sont généralement pourvus de moteur puissant ;
  • ils laissent un sillage constant et peuvent être modelés de sorte à offrir le sillage désiré. Comment on peut faire cela ? Il suffit de charger l’arrière du bateau de flaps ou de ballastes pour qu’il trace un sillage à fortes vagues et de retirer ces charges pour un bateau peu cabré et donc un sillage plus lisse ;
  • ils sont dotés d’une hélice bien immergée qui n’a aucune incidence sur le sillage et offre donc un meilleur couple ;
  • ils offrent une vitesse très constante ce qui facilite la traction.

Enfin, pour profiter pleinement de ce sport, il faut veiller à porter un gilet de sauvetage et un palonier non glissant. Quant à la longueur de la corde de traction, elle doit mesurer entre 9,5 à 18 m de long. On privilégiera une corde de couleur bien visible. Dans le cas où vous souhaitez faire du wake en même temps, la corde devra mesurer entre 16 et 24 m.

A lire aussi

Leave a Comment

*

code

CommentLuv badge