Quels sont les différents types de pêche ?

les différents types de pêche

Lorsqu’on parle de la pêche, on a tendance à se mettre en tête le fait de capturer des poissons. Pourtant, la capture couvre les autres animaux aquatiques comme les crustacés. Cette activité se pratique tant bien en mer, dans les océans que dans les cours d’eau, les lacs et les étangs. Elle ne se fait pas toujours de la même manière, c’est ce qui fait qu’on a différents types de pêche.

quels sont les différents types de pêche

Les types de pêche en mer

Si vous renseignez auprès des pêcheurs aguerris qui sortent en mer, ils vont vous sortir toute une liste de types de pêche qu’on peut pratiquer dans les zones marines. Cependant, il y a quelques-unes qui sont plus pratiquées que d’autres, par leur simplicité.

Le surfcasting

Ce terme anglais pour désigner une de types de pêche peut vous paraître bien inconnu, mais il s’agit tout simplement de la pêche en ligne à la plage, sur les digues ou les rochers. On peut aussi le pratiquer dans les fosses, les parcs à huîtres, les épaves et les estuaires. Le meilleur moment pour la pratique est le crépuscule et le début de la nuit, mais vous ne reviendrez pas bredouille de cette sortie de pêche en mer.

Pour cette pêche en surfcasting, on lance son hameçon esché derrière les vagues, le plus loin possible pour arriver dans les zones où on espère faire de belles prises. Les habitués du surf-casting arrivent à envoyer leur plomb à plus de 160 m au large. Pour ce type de pêche, on peut attraper une grande variété d’espèces de poissons, mais les surfcasteurs se focalisent plus sur les bars, les daurades et les sars.

A premier abord, le surfcasting semble être facile, ce qui n’est pas vraiment le cas. Pour sa pratique, il faut un matériel spécifique particulièrement robuste. On doit également avoir une connaissance des marées, un certain doigté et une bonne puissance. Les appâts utilisés dans ce type de pêche sont variables en fonction de la proie que vous visez. Pour le bar, par exemple, on privilégiera les chipirons, pour la daurade les petits crabes et pour les sars les gros vers.

Lire aussi – Pêche sportive : les bonnes pratiques pour la pêche sportive

La pêche à soutenir

La pêche à soutenir, appelée aussi la palangrotte, est aussi une autre technique de pêche à la ligne, mais celle-ci se fait à l’aplomb depuis un bateau, sur une falaise, sur un rocher ou sur un quai. Pour cette pêche, on n’est pas obligé d’aller en pleine mer au milieu des vagues, car elle se pratique aussi dans les eaux calmes. Si vous débutez en pêche, cette pêche à soutenir peut vous convenir. Elle n’est pas très exigeante, car vous pourrez pêcher n’importe où, utiliser une variété d’appâts et capturer de petits comme de grands poissons. C’est d’ailleurs la technique la plus appréciée des plaisanciers pêcheurs.

quels sont les différents types de pêche

Cependant, lorsqu’on vise une proie en particulier, ce type de pêche devient plus technique. Pour ce qui est du matériel utilisé dans la pêche à soutenir, il faut bien une canne à buscle avec une puissance 30/120 gr et un moulinet de taille moyenne. On peut le faire tout au long de l’année sur les petits fonds côtiers de la Méditerranée. Pour les appâts, vous pouvez prendre des vers marins comme les mourrons et les néerides.

A découvrir également – Quelle tenue de pêche choisir ?

Les types de pêche en eau douce

Pour faire de la pêche, on n’est pas toujours obligé de sortir en mer. Il y a aussi quelques types de pêche en eau douce. Même si vous maîtrisez un type de pêche en eau douce en particulier, vous devez vous renseigner à l’avance, car il y a quelques-uns qui sont interdits dans certaines régions.

La pêche à la mouche

Ce type de pêche en eau douce se distingue par le leurre qu’on utilise. Pour pêcher le poisson, on a recours à un leurre appelé la mouche artificielle ou la mouche de pêche qui peut être soit un insecte, soit une larve. Le matériel utilisé est la ligne appelée la soie dont le poids et l’épaisseur permettent la propulsion du leurre par le lancer fouetté. Pour faire ce lancer, il faut un peu d’entraînement, car il faut déposer la mouche délicatement sur l’eau avec une bonne précision et avec le minimum d’éclaboussure. Une fois que la mouche est bien positionnée, il faut ramener la ligne avec une certaine technique pour attirer le poisson et l’attraper.

Avec la pêche à la mouche, on peut avoir différents types de poissons, mais les proies les plus visées sont la truite, l’ombre et le saumon atlantique. Elle se pratique dans des milieux variés, notamment en eau douce, en eau salée, en rivière ou tout simplement sur une étendue d’eau.

Dossier – Tout ce qu’il faut savoir sur la canne à pêche

La pêche au toc

Cette technique de pêche en eau douce est d’origine pyrénéenne. La pêche au toc, appelée aussi la pêche de dérive aux appâts naturels se fait avec une perche. On laisse l’appât descendre dans l’eau pour que la proie le remarque. Quand un poisson a mordu, le pêcheur sera alerté par l’apparition du toc.

découvrir les différents types de pêche

La pêche au toc se pratique plus dans les rivières en haute et moyenne montagne et les proies les plus visées sont les truites farios. On peut aussi avoir des ombres. En appâts de celles-ci, on prend des appâts naturels préalablement récoltés sur le lieu de pêche pour se rapprocher au mieux de l’alimentation habituelle des poissons de la région. On peut donc récolter des vers de terre, des teignes et des larves comme le patraque sous les pierres. Cependant, l’appât à choisir va dépendre de la saison, de l’état de l’eau et de l’altitude. Ce choix va avoir un impact sur la taille des proses. Avec un bon appât, le poisson attrapé dépassera rarement le mètre et sur la balance, il n’ira pas à plus de cinq kilos.

Pour la pêche au toc, il faut une canne à pêche spécifique. Cette dernière doit correspondre à la taille du cours d’eau et à l’encombrement de ses berges. Les pratiquants de ce type de pêche peuvent utiliser une canne télescopique, une canne téléréglable ou encore une canne avec des anneaux extérieurs.

Ceci pourrait également vous intéresser – Comment obtenir un permis de pêche ?

A lire aussi

Leave a Comment

*

code

CommentLuv badge