Rafting : ce qu’il faut savoir avant de s’y initier

Rafting : ce qu’il faut savoir avant de s’y initier

A voir les autres faire du rafting, on se dit qu’on aimerait bien essayer, mais au moment de se jeter à l’eau, tout un tas de questions se pressent dans la tête. Et si l’embarcation se renverse ? Et si je tombe à l’eau alors qu’on descend des rapides ? Et si je n’arrivais pas à stabiliser le bateau ? Cela fait beaucoup de « Et si … » donc pour dissiper vos doutes, voyez tout ce qu’il y a à savoir sur le rafting à la suite.

En quoi consiste le rafting ?

Le rafting consiste à descendre des rapides à bord d’un radeau pneumatique. Le radeau doit disposer d’un fond plat et doit être insubmersible. L’embarcation est appelée « raft ». Du fait de sa grande stabilité, il est possible de naviguer à bord du raft sur de forts courants sans se retourner.

Pour se diriger, les passagers disposent soit de pagaies soit d’un aviron. On distingue deux formes de rafting : le rafting à pagaies lorsque l’embarcation compte plusieurs équipiers et le rafting à l’aviron, lorsqu’on utilise un raft individuel.

Le rafting est aujourd’hui considéré comme une discipline sportive, mais il est possible d’en pratiquer à titre de loisir.

On le pratique surtout dans les zones montagnardes, là où les rivières sont plus agitées.

Savez-vous que le rafting est apparu au 19e siècle ?

Savez-vous que le rafting est apparu au 19e siècle ?

Vers le milieu du 19e siècle, les Britanniques utilisaient déjà des bateaux en caoutchouc pour transporter les troupes ou pour sauver des personnes prises au piège dans les courants.

En 1951, c’est aux Etats-Unis que la première compagnie de rafting voit le jour. Cette dernière œuvrait alors sur le fleuve Colorado. Au fil des ans, la discipline a attiré les touristes pour devenir une pratique sportive et de loisir courante.

En France, c’est sur l’Isère et sur l’Ubaye que le rafting fut pratiqué pour la première fois. C’était en 1980. 10 ans plus tard,  la Fédération Française de canoë-kayak le reconnaît en tant que discipline associée.

De nos jours, une Fédération Internationale du Rafting (IRF) existe également.

Le rafting : pour qui ?

Avant toute chose, il faut savoir que la discipline propose différents niveaux de difficulté que l’on définit par le terme « classes de rivières ». Les zones navigables sont notées de 1 à 6 en fonction des obstacles, des rapides et du dénivelé proposés par chaque circuit. Les cours d’eau de classe 1 sont les plus faciles tandis que les classes 6 sont plus difficiles et dangereuses.

Pour les débutants, la formation et les premières sorties se font sur des rivières de classe 1 et 2. Une fois les bases bien acquises, ils peuvent passer en classe 3 et 4, car ces rivières promettent plus de sensations fortes et une bonne dose d’adrénaline. Les classes 5 et 6, quant à elles, sont réservées aux professionnels.

Pour débuter en rafting, quelques conditions doivent être réunies :

  • Vous devez savoir nager : cela est indispensable
  • Vous devez avoir l’âge minimum imposé selon les régions ou les professionnels formateurs

Contrairement à ce que beaucoup pensent, on peut pratiquer du rafting dès l’âge de 8 ans, mais comme on vient de le dire, l’âge minimum varie d’une région à une autre et surtout, en fonction du niveau de difficulté de la rivière. Il peut donc être fixé à 8, 10, 12, voire 16 ans selon les cas. Les mineurs doivent toujours être accompagnés d’un adulte responsable.

Par ailleurs, même si vous n’avez pas besoin d’être un grand sportif pour faire du rafting, il est quand même mieux d’avoir une bonne condition physique.

Comment faire du rafting ?

Comment faire du rafting ?

Lorsqu’on débute, on commence toujours par du rafting à pagaies. Cela signifie que vous allez vous retrouver à bord d’un raft avec d’autres personnes. En moyenne, un raft peut accueillir entre six à dix personnes.

  • La répartition des places :

Le moniteur commence par répartir son équipage sur les deux côtés du radeau. Le but est d’équilibrer le poids sur les deux côtés et d’ainsi, établir une même force de propulsion des deux côtés de l’embarcation.

Il veille à attribuer la place idéale à chaque personne. Ainsi, il va choisir les plus forts pagayeurs et les placer à l’avant. Il occupe ensuite la place du « barreur » située à l’arrière du raft, car dans les premiers temps, c’est à lui que revient la tâche de guider l’embarcation. Il pourra ensuite changer de place avec les autres personnes pour que chaque participant apprenne à occuper cette place.

Durant la pratique de la discipline, le moniteur doit savoir se faire entendre et doit veiller à donner les bonnes directives à son équipage. Il doit inspirer confiance aux autres pour que la petite troupe puisse avancer en harmonie.

  • La répartition des rôles :

Le moniteur reste le chef à bord. Il donne les consignes et dirige l’embarcation à l’aide de l’aviron.

Les autres personnes, quant à elles, disposeront chacune d’une pagaie. Tout le monde doit écouter le moniteur pour faire avancer le radeau dans la bonne direction. Une certaine synchronisation s’impose.

  • La descente en rafting :

Avant même d’embarquer à bord du radeau, on vous donnera un petit cours théorique sur les jargons utilisés une fois sur l’eau et les différentes techniques à appliquer. C’est le barreur qui va donner les instructions donc il faudra ouvrir les oreilles tout en restant concentré.

Parmi les instructions courantes, vous entendrez souvent « Avant toute ! », « Arrière droite », « Stop droite, arrière gauche » … Il suffira d’appliquer les ordres et tout se passera très bien.

  • Le débarquement du bateau :

Lorsqu’enfin, on arrive à bon port, le débarquement doit se faire dans l’ordre. Ce sont les deux pagayeurs sis à l’avant qui vont sauter dans l’eau pour immobiliser le raft. Les autres vont alors descendre tranquillement.

Cette technique de débarquement doit toujours être appliqué que vous arriviez à bon port, vous arrêtiez pour nager dans un endroit calme, vous arrêtiez pour pique-niquer … Il faut effectivement savoir qu’en fonction de certains circuits, il est parfois possible de faire une petite halte en zone calme avant de redescendre les rapides.

Quand faire du rafting ?

Quand faire du rafting ?

La bonne période dépend des régions. Dans l’ensemble, il faut pratiquer le rafting lorsque l’eau atteint non niveau maximum, mais ce n’est pas une généralité. Globalement, la bonne période pour faire du rafting en France va d’avril en octobre, mais là encore, il faut bien choisir les régions.

On évitera, par exemple, de faire du rafting en Ardèche et dans le Haut Verdon en été, car le niveau de l’eau est insuffisant pour descendre facilement.

Le printemps est plus propice puisque les rivières sont alimentées par la fonte des neiges. L’automne est également idéal, car les pluies vont aussi rendre certaines rivières navigables. Vous pouvez aussi vous baser sur les lâchers d’eau des barrages EDF pour choisir le bon moment. Attention toutefois, si les lâchers d’eau rendent certains circuits navigables, ils peuvent rendre certains plus dangereux donc impraticables.

Dans l’idéal, on demandera conseil aux professionnels pour trouver les bons itinéraires en fonction de la période choisie.

De quels équipements doit-on disposer pour faire du rafting ?

Le rafting est un sport d’eau. Même si savoir nager est obligatoire, il faut quand même se parer de divers équipements de sécurité tels que :

  • Le casque
  • Une combinaison (et une veste) en néoprène
  • Un gilet de sauvetage
  • Une paire de chaussures fermées comme des baskets

En général, c’est le professionnel qui fournit casque, combinaison, veste et gilet de sauvetage. Les équipements doivent répondre aux normes en vigueur et sont toujours nettoyés et désinfectés après chaque utilisation.

Outre les équipements fournis par le professionnel, pensez toujours à emporter un sac avec des vêtements et des chaussures de rechange, une serviette, des attaches lunettes si vous souhaitez porter des lunettes spécial sports nautiques et, éventuellement, une crème solaire en fonction des saisons. Téléphones portables et appareils photos sont déconseillés sauf s’ils sont étanches et qu’ils soient bien attachés. De toute façon, vous ne pourrez les utiliser qu’une fois à l’arrêt.

A lire aussi

Leave a Comment

*

code

CommentLuv badge