Ski nautique : Tout savoir sur le ski nautique

ski nautique enfant

Le ski nautique est un sport de glisse qui ne date pas d’aujourd’hui. Cependant, c’est seulement en 2004 qu’il gagne en notoriété lorsqu’on le considère comme une discipline olympique. Pour cette activité, le pratiquant se fait tracter par un bateau à moteur et essaie de se lever et de faire des figures sur l’eau. Pour ce dossier, nous faire un zoom sur ce divertissement sur l’eau.

Ne pas confondre le ski nautique avec les autres sports de glisse

ski nautique paris

Lorsqu’on parle de ski nautique, on peut aussi entendre parler du wakeboard. En effet, ce sont des activités très similaires mais une fois sur l’eau, vous allez voir qu’il y a des points qui les différencient. Le ski nautique peut être comparé au ski alpin et les skieurs ont à leurs pieds des accessoires qui sont munis de « chausses ». Ces dernières sont des fixations en caoutchouc. Si vous avez déjà fait du roller, vous n’aurez pas de grandes difficultés à vous adonner à ce sport.

En wakeboard, on utilise une planche symétrique avec des chausses fixées. Lorsqu’on est sur l’eau, on retrouve les mêmes sensations que ceux qu’on a en surf ou en snowboard. Parmi les exercices dans la même sélection, on peut aussi avoir le wakeskate qui est un dérivé du skateboard. Pour celui-ci, l’accessoire principal est constitué d’une pièce recouverte d’une surface abrasive avec des chaussures. Si vous trouvez des personnes qui se mettent à genoux sur leur matériel, elles font du kneeboard. Ceux qui veulent découvrir les sensations de glisse sur l’eau pourront s’y adonner.

Découvrez aussi :

 

Les différentes disciplines du ski nautique

Il y a le slalom qui est réservé aux confirmés. Pour cette discipline, le pratiquant se trouve sur un monoski avec une corde de 18,5 mètres à la main. Pour les femmes, la vitesse du bateau qui est devant est limité à 55km/h et pour les hommes à 58km/h. Pendant son parcours, il doit contourner le plus de bouées à la corde la plus courte. Pour ceci, il sera obligé de se coucher sur l’eau pour compléter la distance avec son corps. En ski nautique, il y a aussi la branche des figures.

C’est là que les skieurs démontrent leur talent à faire des figures. Les plus doués se permettent même de mettre son pied dans le plafonnier pour réaliser des représentations plus complexes. Il ne faut pas confondre cet exercice avec le saut sur un tremplin. Pour ceci, il faut faire le saut le plus long possible et bien atterrir à l’arrivée. Pour ces cascades, il faut arriver à une certaine allure sur la plateforme et être dans une stabilité optimale pour une excellente réception sur l’eau. Pour ce sport de glisse, on n’entend pas vraiment parler du barefoot qui est la catégorie la plus récente. Il se pratique sans ski, ni planche et on se retrouve avec une combinaison renforcée. Il est réservé aux confirmés capables de prouesses en figures, sauts et slalom.

Ce qu’on devrait avoir à nos pieds

ski nautique lyon

Lorsqu’on achète des équipements pour ce sport nautique, on se retrouve devant une collection de skis qui ne se ressemblent pas. Si vous êtes débutant dans cette activité, on vous recommande de prendre les modèles classiques qui sont plus larges. Ils sont simples à utiliser car ils offrent une meilleure stabilité à l’utilisateur. Les confirmés choisissent les types « slalom » qui sont constitués d’une planche. Il faudra alors placer un pied l’un devant l’autre. Comme, ce genre est plus mince, il apporte plus de vitesse mais moins d’équilibre. Toujours dans le même rayon, il y a ceux qui ont été conçus pour faire des tricks. Plus courts et plus larges, ils sont identiques à ces petites patinettes pour la neige. Sa particularité réside dans le fait qu’il permet au skieur plus de liberté dans ces mouvements : il peut alors faire des tours et différents figures acrobatiques. Sur l’eau, il y a ces professionnels qui font des sauts. A leurs pieds, ils ont un accessoire plus solide, plus léger et avec un fond plat. Ce dernier leur laisse la possibilité de passer sur les rampes, de voler dans le vide et d’atterrir stablement. Pour un meilleur choix, vous devez vous référer à votre niveau. Si besoin est pour la recherche de la pièce idéale, faites-vous conseiller par un pratiquant de ce sport de glisse.

Débuter en ski nautique

Si vous n’avez jamais pratiqué ce type d’activité, on vous recommande de vous initier avec deux skis indépendants. Vous pourrez ainsi sortir plus facilement de l’eau et vous aurez une meilleure stabilité une fois debout. Une fois dans l’eau, mettez-vous en position recroquevillée. Essayez de coller vos genoux à votre poitrine et gardez les bras tendus. Il faut aussi que la pointe des accessoires à vos pieds soit en dehors de l’eau pour faciliter la sortie. Lorsque le bateau démarre, ne vous précipitez pas à vous relever : prenez tout votre temps. Evitez de tirer sur les bras car ceci ne vous fera en aucun cas gagner en équilibre. Vous allez très vite tomber en arrière.

Quelques mesures de sécurité à prendre

ski nautique

Même si vous êtes en niveau avancé, vous ne devez pas prendre top confiance en vous. Veuillez à bien appliquer ces quelques mesures de sécurité. Avant de se jeter dans l’eau, parlez avec le conducteur pour qu’il ne démarre le bateau que lorsque vous avez donné votre feu vert. Sur l’embarcation, il est préférable d’avoir deux personnes : une aux commandes et une autre pour vous surveiller.

Il est également important de vérifier ses skis ou sa planche. Le fait que vous soyez confirmé en ski nautique ne vous permet pas de faire la pratique sans gilet de sauvetage. Lorsque que vous tombez à l’eau, ne vous forcez pas à tenir la corde. Il faudrait d’ailleurs la lâcher. Même si vous commencez à prendre du plaisir et à déceler tous les secrets de ce sport de glisse, arrêtez si les conditions atmosphériques ne sont pas au top. Pour les débutants, il serait plus raisonnable d’aller petit à petit et ne pas exiger à votre professeur de vous apprendre à réaliser des figures.

Related posts

Leave a Comment

CommentLuv badge