Brest : l’Hermione accueilli en fanfare

Après quatre mois d’absence, l’Hermione est accueilli en grandes pompes au port de Brest. Retour sur cet évènement festif et des plus émouvants …

 

Un comité d’accueil grandiose

C’est dans l’après-midi du lundi 10 août dernier que l’Hermione s’est engouffrée dans le goulet de Brest à une vitesse de cinq nœuds après une tournée américaine de quatre mois. Un peu plus de 300 bateaux, des milliers de personnes à terre et de nombreux tirs de canon sont venus l’accueillir. Pour ce grand retour, l’Hermione a eu droit à un comité d’accueil grandiose et ce, même si le beau temps n’était pas au rendez-vous.

Fregate Hermione

Bienvenue parmi les reconstitutions

Pour ce grand jour, de nombreux bateaux historiques ont fait le voyage jusqu’à Brest pour souhaiter la bienvenue à l’Hermione qui rejoint alors le rang des reconstitutions. Parmi les bateaux reconstitués présents sur place, on peut citer la Recouvrance, la Belle-Poule, la Belle étoile et même le bateau de parade du vice amiral de l’école navale dans son blanc vêtu. Autres bateaux remarqués sur les lieux : de nombreuses vedettes de sauvetage de Cameret et de l’île-Molène et les bateaux de la SNSM.

18 coups de canon

Une fois passé le comité d’accueil marin, l’entrée de la frégate au port a été annoncée par 18 coups de canon. Les tirs ont retenti avant que l’Hermione ne s’amarre au bassin n°1, quai du Commandant Malabert, devant la Recouvrance. La cérémonie de bienvenue s’est ensuite poursuivie par l’accueil des officiels à bord. Les marins ont entamé un tour de chant de marin pour ponctuer leur bonne humeur et leur bonheur d’être enfin de retour au pays. Pour eux, c’est une belle aventure qui se termine puisque ce retour vers la France n’a pas été de tout repos. Pendant toute la traversée de l’Atlantique nord, le vent fort est resté présent à leurs côtés.

Brest n’est pas sa destination finale

Brest est la première escale française sur le planning de l’Hermione, mais n’est pas sa destination finale. En effet, il n’y sera amarré que durant cette semaine, après quoi, la frégate descendra sur Bordeaux pour y rester une autre semaine avant de rejoindre finalement son port d’attache de Rochefort. C’est là que son périple de quatre mois en Amérique prendra fin. Rassurez-vous, l’Hermione ne finira pas en musée statique comme le craint nombreux d’entre nous, puisqu’elle participera au rassemblement de Brest en 2016. En attendant, les autorités s’occupent d’organiser le programme.

Leave a Reply

CommentLuv badge