Dieppe : la zone technique du port grouille de bateaux

La technique du port de dieppe attire de plus en plus de bateaux

Depuis le début de l’année 2015, la zone technique du port de Dieppe grouille de bateaux ce qui n’est pas pour déplaire aux responsables du site. Toutefois, malgré cette bonne nouvelle, ils ne souhaitent pas s’arrêter en si bon chemin et envisagent des projets plus ambitieux pour que le port de Dieppe puisse vraiment accueillir tout le monde.

Ce que disent les chiffres

Marie-Dominique Fouchault, la directrice du port, nous donne un bref résumé, en chiffres, des activités de la zone technique. Selon elle, le site compte :

43 bateaux de pêche accueillis depuis janvier 2015 alors que sur la même période en 2014, il n’en comptait que 24

95 levées de navire depuis le début de l’année alors que sur toute l’année 2010, on n’en comptait que 50

Il s’agit donc d’une avancée spectaculaire pour le port de Dieppe et pourtant, comme la directrice le précise, la zone technique n’est assurée que par cinq employés du SMPD (syndicat mixte du port de Dieppe) dont trois sont toujours sur place. Sur ces trois personnes, deux d’entre eux ont le devoir de plonger tandis que le troisième se charge de manipuler l’élévateur. L’extraction d’un bateau ne dure qu’une heure et demie tout au plus tandis que la remise à l’eau se fait beaucoup plus rapidement.

Neuf bateaux en une semaine

Au sein de la zone technique du port de Dieppe, il arrive fréquemment d’accueillir plusieurs bateaux en une semaine. Pour la semaine du 19 mai, le site en a compté neuf, tous des bateaux de pêche et dont six parmi eux pesaient plus de 100 tonnes. Ces neufs bateaux se sont refaits une beauté auprès du port et ils étaient plus d’une soixantaine de personnes à s’en être assurées. La majorité de ces employés sont issus des entreprises du secteur qui sont généralement membres du réseau Dieppe-Navals.

Satisfaction client garantie

Le responsable du site, Sébastien Thomas a tenu à préciser que deux des navires accueillis la semaine dernière viennent de Boulogne-sur-Mer. Pour lui, c’est une preuve que le port attire des bateaux venant des quatre coins du globe et c’est une réelle satisfaction. Satisfaction partagée des bateaux qui accostent, car ils se disent tous être très contents des services proposés au port. Les pêcheurs et armateurs boulonnais qui étaient sur place pour des carénages d’une durée de deux jours ont quitté le port ravis des prestations qui leur ont été offertes.

Les 400 tonnes : pour bientôt

Les responsables du site aimeraient bien accueillir tout le monde, mais jusqu’ici, la zone technique ne peut accueillir les navires de plus de 200 tonnes. Ils ont dû, à maintes reprises refuser quelques navires dépassant ce tonnage au grand dam des responsables. Quoi qu’il en soit, ce problème devrait être réglé d’ici à la fin de l’année puisque les réducteurs de l’impressionnante machine doivent être repositionnés sous peu. Ceci dans le but de pouvoir extraire et remettre à l’eau des bateaux de 400 tonnes. La directrice de la zone assure que cela devrait être fait dans l’année et que, contrairement à certaines inquiétudes, l’opération ne devrait pas avoir trop de répercussions sur les autres activités du site vu que l’élévateur ne sera immobilisé que pour un mois seulement.

Un port ouvert à tous

Outre le problème des 400 tonnes, le port de Dieppe tient à faire savoir au public qu’il est ouvert à tout le monde et qu’il ne privilégie personne, même les Dieppois.

Leave a Reply

CommentLuv badge