Hydrocontest : l’évènement bateau auquel il faut assister

voilier

La 2ème édition du salon HydroContest se tiendra à Lausanne jusqu’au dimanche 19 juillet. Il s’agit d’une compétition entre les étudiants du monde entier et pour laquelle ils doivent concevoir et mettre sur pied le bateau de demain.

Une ambiance de vacances

Aux alentours des eaux du Léman, une ambiance de vacances bat son plein depuis le début de la semaine. La première remarque que tout visiteur pourrait émettre c’est que sur ce lieu de vacances, on ne retrouver que de jeunes étudiants en tenues colorées et en tongs. Oui, les étudiants se sont effectivement donné rendez-vous en Lausanne pas exactement pour les vacances, mais pour l’HydroContest et le partage de connaissances.

 bateau de peche

16 équipes en tout

La compétition est ouverte à tous les étudiants qui peuvent relever ce défi, mais pour cette deuxième édition, on ne verra que 16 équipes venues s’affronter avec le prototype qu’ils ont développé. Chaque équipe travaille sur leur bateau du futur depuis des mois et elles sont fins prêtes pour démontrer le fruit de leurs efforts.

Hydros : viser plus loin

Hydros est la start-up suisse qui a eu l’idée de monter cet évènement. Il n’en est encore qu’à sa deuxième édition, d’où le nombre dérisoire de participants, mais c’est déjà une victoire pour la boîte. Cette dernière est d’ailleurs plus ambitieuse que jamais puisque se lance pour challenge :

  • d’augmenter le taux de participation d’année en année
  • d’attirer l’attention de l’industrie nautique, car les étudiants peuvent avoir des idées vraiment intéressantes

Si Hydros a choisi de se focaliser sur le secteur maritime, c’est parce qu’il pense que les routes maritimes ont un grand avenir devant elles. La récolte d’idées provenant des jeunes fraîchement sortis de la fac est donc une bonne stratégie puisqu’ils sont nombreux à cogiter ensemble. Jérémie Lagarrigue, CEO d’Hydros tient à souligner que les étudiants sont totalement libres d’exprimer leurs idées et leur imagination, car c’est de là que viennent tous les prototypes présentés.

Les conditions

Pour participer à cette compétition, les jeunes doivent respecter le budget de 6 000 francs pour fabriquer leur bateau du futur. Ils doivent aussi se plier à une autre contrainte : le bateau doit entrer dans un cube de 12, 5 m3.

 

Le campus en version plus cool

À l’HydroContest, on a l’impression de retourner au campus avec des étudiants de tous les côtés, des canettes vides un peu partout, des vêtements roulés en boule, des ordinateurs portables et des fiches techniques. C’est dans ce décor que les étudiants, outils à la main, s’activent autour de leur bateau futuriste. Selon Jérémie Lagarrigue, cette compétition met les étudiants dans la théorie et dans la pratique. Ils doivent à la fois réfléchir, étudier et mettre la main à la pâte. Vous ne pouvez même pas imaginer toutes les petites astuces que l’on peut trouver dans chaque équipe pour réparer ceci ou cela.

L’efficacité énergétique, au cœur du projet

Outre avoir des idées sur le bateau de demain, le CEO d’Hydros affirme aussi qu’HydroContest tourne autour de l’efficacité énergétique. L’évènement a d’ailleurs réservé une partie importante pour ce volet et toux ceux qui y viendront auront le plaisir d’en connaître davantage. En attendant votre visite, sachez que le site de la compétition abrite de nombreux stands pour les équipes et les courses, des buvettes, des bateaux radiocommandés pour faire le bonheur des enfants, une exposition sur les foils, ces ailes qui permettent aux bateaux de voler au-dessus de l’eau. Des conférences y seront aussi présentées.

L’exposition de foils

Jérémie Lagarrigue et toute l’équipe d’Hydros ont développé des foils pour battre le record du monde de vitesse à la voile. À travers cet évènement, il souhaite alors voir d’autres étudiants suivre ses traces et espère que d’ici en 2020, au moins un des étudiants qui ont participé à la compétition réussisse à industrialiser ses innovations pour améliorer le transport maritime.

Si l’an passé, l’évènement a séduit un peu plus de 3 000 visiteurs, cette année, Hydros espère que ce chiffre augmentera.

Leave a Reply

CommentLuv badge