La destruction des bateaux en fin de vie est aussi chère

Certes la destruction des bateaux en fin de vie est un bon geste pour l’environnement qui nous permet de réserver pour les nouveaux jolis bateaux de nouveaux espaces libres. Mais malheureusement ce n’est pas aussi évident de détruire tous les vieux bateaux qui occupent de larges espaces car c’est très couteux comme opération.

bateaux en fin de vie

La destruction des bateaux en fin de vie est aussi chère

La destruction des vieux bateaux demeure la responsabilité des propriétaires de ces derniers. Or, faute de manque de moyens financiers, les propriétaires n’arrivent pas à détruire eux-mêmes leurs propres bateaux malgré qu’ils soient conscients de l’impact positif de cet acte sur l’environnement.

L’association APER, créée par la Fédération des Industries Nautiques, a pour but de veiller sur la destruction de tous les bateaux en fin de vie et de procurer de l’aide financière aux propriétaires de ces bateaux afin qu’ils puissent détruire toutes machines périmées.

Selon les déclarations de cette association, plus que 200 bateaux ont été déconstruits en 2012. Ce chiffre paraît important, mais en réalité, le nombre de vieux bateaux abandonnés dans les différents terrains et jardins est largement supérieur à ce chiffre. En effet, plus qu’un millier de bateaux sont encore non déconstruits et occupent des places qui devraient être occupées par d’autres bateaux neufs.

L’association APER précise que les frais de destruction d’un seul bateau en fin de vie s’élèvent à 1200 euros en moyenne, y compris le transport. Et qu’en règle générale le transport et la destruction des bateaux varient entre 500 et 3000 euros par unité selon la grandeur et la puissance des bateaux en question.

Leave a Reply

CommentLuv badge