Vêtements pluie : les indispensables sous la pluie

Les indispensables sous la pluie

Quand le temps se gâte, mais qu’on est obligé de sortir de la maison, l’imperméable n’est pas le seul vêtement existant pour se protéger et du froid et de l’humidité. Vous avez d’autres accessoires à disposition selon l’intensité de la pluie : pluie torrentielle, crachins, pluie fine, … Voici quelques vêtements pour rester au sec.

L’imperméable

C’est bien sûr l’incontournable lorsqu’on est en pleine saison de pluie. Ce vêtement protège très bien de l’humidité, même en cas de grosses gouttes. Pour optimiser ses fonctionnalités, on peut l’associer à un parapluie, à des bottes de pluie et à un pantalon imperméable. Pour une protection optimale, il faut le choisir long et large.

En mer, l’imperméable est recommandé surtout par mauvais temps. Il faudra toutefois le porter sur des vêtements chauds, car le tissu utilisé pour sa confection est de nature froide et collante sous l’humidité. En bon marin, le bon terme à utiliser c’est « ciré marin » ou « ciré marin imperméable ».

Attention, lorsqu’on parle d’imperméable, bon nombre d’entre nous le confondent avec une veste déperlante. Notez alors qu’imperméable et déperlant sont deux notions totalement différentes. Le premier désigne la capacité du vêtement à ne pas laisser passer l’humidité à travers le tissu tandis que le second se traduit par la capacité du tissu à faire glisser l’humidité pour qu’elle ne passe pas à travers le tissu. En mer, on préfèrera évidemment les modèles imperméables.

Pour en revenir au ciré marin, il en existe plusieurs modèles dont ceux plus cintrés, spécialement taillés pour les femmes et ceux plus larges conçus pour les hommes. On en trouve également en version court, en version long, en version brillante, en version doublée polaire pour l’hiver … Un ciré marin est toujours doté d’une large capuche et de coutures étanches. C’est LE vêtement de pluie à privilégier pour toutes sorties en mer. Et il ne fait pas que vous protéger contre la pluie. Il vous protège aussi des petites gouttelettes d’eau de mer transportées par l’air marin.

Lire aussi – En bateau et en famille : quelques conseils pour réussir son voyage

Le K-Way

C’est la version ultra légère et courte de l’imperméable. Le K-Way fait aussi office de coupe-vent et même s’il est en nylon, il ne protège pas entièrement en cas de forte pluie. De plus, puisque sa longueur s’arrête généralement à la taille, la pluie coulant du haut du corps va se déverser sur la partie basse de nos vêtements. Pensez alors à le porter avec un pantalon imperméable. Comme l’imperméable, il est important de porter des vêtements chauds sous le K-Way pour se tenir au chaud et pour que le nylon du vêtement de pluie ne vienne pas se coller sur la peau de vos bras.

Le K-Way a sa place pour une sortie en mer pour se protéger d’une pluie légère et bien sûr du vent marin. Par contre, si vous devez foncer dans une tempête au large, mieux vaut le troquer contre la bonne vieille imperméable.

Lire aussi – Quels sont les équipements indispensables pour partir un week-end en bateau ?

La parka

Cet imperméable style blouson descendant à mi-cuisses est plus adapté pour une pluie légère. Il protège aussi très bien du froid.

Les femmes raffolent particulièrement de ce modèle, car avec sa taille cintrée, elle permet de garder une allure élégante et féminine. La parka ne s’avère toutefois pas efficace sous une pluie torrentielle. Par contre, sous les légers crachins de l’automne, elle sera parfaite.

Et pour une sortie en mer, est-elle adaptée ? Pas vraiment, sauf si vous sortez durant les beaux jours et comptez le porter lorsqu’il commencera à faire frisquet.

Les vetements de pluie

Le trench

On l’utilise surtout en ville lorsqu’une fine pluie se met à tomber. Il est idéal pour se protéger de crachins. Sous une pluie légère, mieux vaut l’utiliser sous un parapluie. En plus de vous garder au chaud, il protège vos vêtements de la légère humidité qui s’installe. Comme la parka, le trench est l’allié indémodable des femmes, mais aussi des hommes en automne et en hiver. Il se porte court, au-dessus des genoux ou long, en dessous. Par temps hivernal, il faut porter des vêtements chauds en dessous.

Le trench n’a pas vraiment sa place en haute mer. Non seulement, il limite les mouvements nécessaires pour les différentes manipulations du bateau en cas de pluie, mais en plus, il n’est pas totalement imperméable. Dès que la pluie commencera à tomber un peu plus fort, l’humidité passera à travers.

Pour la petite touche d’histoire, notez que le tout premier trench-coat date des années 1820. C’est un dénommé Charles Mackintosh qui a conçu le tissus imperméable avec lequel il était taillé. Ce tissu vient de la vulcanisation d’un mélange de caoutchouc et de coton. Son concepteur a même déposé un brevet pour cette innovation. A cette époque, le trench prenait la forme d’une veste longue qui tombait à mi-cuisses. Il faudra ensuite attendre l’année 1914 pour que Thomas Burberry le revisite et en fasse une pièce indémodable de la mode. Il crée aussi un autre tissu qui résiste à l’humidité, la gabardine.

En accessoires …

Et pour une meilleure protection contre la pluie, on n’hésite pas à associer tous ces vêtements de divers accessoires. On peut citer :

  • La capuche amovible avec visière :

La capuche ne protège que la tête, mais elle est idéale lorsqu’on a une doudoune imperméable sans capuche ou un simple trench sans capuche. Grâce à sa visière, elle permet d’avoir une bonne visibilité.

  • Les bottes de pluie :

En plus de protéger nos pieds de l’humidité, elles les gardent au chaud. Hautes jusqu’à mi-jambes ou aux genoux, elles permettent de faire rentrer le pantalon dedans et de rester au sec même si on doit patauger dans l’eau.

Les bottes en caoutchouc sont les plus adaptées pour une sortie en mer par mauvais temps. En tenue de ville, certains les troquent volontiers avec des demi-bottes plates qui sont plus élégants. On pensera bien à éviter les bottes à talons et en daim.

Une petite précision toutefois pour le daim, le cuir, la toile et le nubuck, il existe actuellement des produits imperméabilisants que l’on peut appliquer sur ces matières pour les rendre imperméables. Bien sûr, l’application doit se faire régulièrement, mais c’est assez efficace. Il pourrait protéger vos bottes qui ne sont pas en caoutchouc et vos sacs.

  • Le parapluie :

Il est idéal pour se protéger de la pluie, mais cela dépend toutefois du sens dans lequel tombent les gouttelettes. Et si la pluie s’accompagne de vents turbulents, cet accessoire ne servira pas à grand-chose d’où l’intérêt de porter un imperméable, un trench, une parka ou un K-way même si on l’a sous la main.

En mer, le parapluie sera totalement inutile puisque le vent marin va vouloir l’emporter au loin. De plus, vous devez toujours avoir les mains libres pour piloter l’embarcation donc on le laissera pour les sorties en ville ou les escales à terre.

  • Le chapeau de pluie :

A défaut de visière, le chapeau est une bonne alternative surtout sur un bateau. Il suffit de bien le fixer sur la tête. Il peut être portée sur la capuche de l’imperméable pour que ce dernier reste en place. Si le modèle est pourvu d’une visière, il vous permettra de réaliser d’autres tâches sans avoir la vue brouillée par la pluie.

A lire aussi

Leave a Comment

*

code

CommentLuv badge