Loïck Peyron, Banque Populaire V est un bateau qui se pilote comme un avion de chasse

Loïk Peyron, la Banque Populaire V est un avion de chasse

Loïck Peyron et ses 13 équipiers sur la Banque Populaire V sont arrivés mercredi matin dans le sud des îles Kerguelen, dans l’océan Indien. Ils sont déjà à 1940 milles soit 3500 km d’avance sur le temps record du Trophée Jules-Vernes.

La Banque Populaire V


«Nous sommes aux commandes d’un véritable avion de chasse et il suffit de tirer sur les bonnes ficelles pour atteindre un incroyable niveau de performance. Banque Populaire V dispose d’un incroyable potentiel, qu’il a déjà prouvé, à de nombreuses reprises, en décrochant la quasi-intégralité des records, et il ne manque plus que ce gros trophée ! La seule chose qui nous freine est l’état de la mer. Au vu des dimensions du bateau, cela peut vite être dangereux structurellement, notamment quand le flotteur au vent tape brutalement. Nous effectuons donc nos routages en fonction de ces paramètres.» affirme Loïck Peyron.
D’ailleurs ce maxi trimaran de 40 m, qui a montré se performances époustouflantes sur ces 15 jours de navigation depuis le départ de Brest. Il a réussit mardi à faire 800 milles pendant 24 heures.

One Response to “Loïck Peyron, Banque Populaire V est un bateau qui se pilote comme un avion de chasse”

  1. […] Loïck Peyron et ses 13 équipiers se rapprochent de plus en plus de remporter le nouveau record du Trophée Jules Verne. Aux commandes de la Banque Populaire V, Peyron déclare qu’il a l’impression de commander un avion de chasse. Cette entrée a été publiée dans Actualité, Sport, avec comme mot(s)-clef(s) course, yacht. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. […]

Leave a Reply

CommentLuv badge