Naviguer en mer

naviguer en mer

La navigation maritime est similaire à toute conduite de véhicule et un accident peut survenir en cas d’imprudence ou de non-respect de la loi. En France et dans le reste du monde, être aux commandes d’une embarcation requiert un permis spécifique, que ce soit pour la navigation en mer ou pour la navigation fluviale.

naviguer en mer

naviguer en mer

Un code de navigation et un permis de naviguer

La mer appartient à tout le monde et chacun a le droit de naviguer sur les eaux à bord d’un chalutier, d’un engin de loisirs, d’un plaisancier ou encore d’un navire de commerce. Cependant, il existe certaines règles importantes qui régissent l’organisation de la circulation des embarcations en mer ou à travers les eaux intérieures. La connaissance des règles de base est indispensable si l’on souhaite conduire une embarcation. En d’autres termes, ces règles sont celles qui constituent un code de la navigation. En outre, pour naviguer, dès lors que la motorisation du bateau dépasse 4.5kw, il faut disposer d’un permis côtier (jusqu’à 6 miles des côtes) ou d’un permis hauturier (pas de limitation de distance). Contrairement au permis option « côtière », le permis hauturier permet de naviguer aussi bien de jour que de nuit. La non-présentation du permis bateau en cas de contrôle peut impliquer le paiement d’une amende.

Le chef de bord est le premier responsable

Naviguer en mer

Naviguer en mer

En premier lieu, il faut retenir que les responsabilités incombent uniquement au chef de bord, aussi bien dans ses actes que vis-à-vis de son équipage. En tant que garant, il doit se soumettre au code de la Marine marchande, même s’il est aux commandes d’un simple bateau de plaisance. Il a la responsabilité de préparer convenablement son départ, de prévenir les personnes à terre et de s’assurer que toutes les conditions de sécurité à bord sont réunies. Par ailleurs, au cours de la navigation, il doit se conformer au règlement d’abordage et ne pas perdre de vue la variation des conditions météorologiques. Il doit intervenir pour un secours à l’abordage et y mettre tous ses moyens, le délit de fuite dans de telles situations étant puni par la loi.

Des règles de signalisation en navigation

Comme pour le cas de la conduite d’auto, il y a des signalisations conventionnelles à respecter. Ainsi, des signaux sonores ou visuels doivent être émis en cas de manœuvre ou lorsque la visibilité est réduite. De même, il existe des signaux conventionnels de détresse, portuaires ou concernant la météo. Sur les côtes ou les plages, il y a aussi des balises spécifiques telles que les marques d’eau saine, les marques de danger isolé, les marques cardinales ou les symboles de carte marine. Par ailleurs, les propriétaires doivent apposer des feux et des marques sur leur bateau. Pour les navires à moteur, les feux doivent être blancs à l’avant, vert à tribord et rouge à bâbord. Les voiliers doivent avoir un feu rouge et vert sur les côtés et les navires de moins de 7 mètres doivent disposer de feux bien distinctifs.

 

Leave a Reply

CommentLuv badge