Permis bateau, ce qu’il faut savoir

Permis-bateau
Rating: 4.7/5. From 3 votes.
Please wait...
(Last Updated On: 5 septembre 2018)

En France comme partout ailleurs, la pratique de la navigation à bord d’un bateau à moteur est rigoureusement encadrée par la législation. La navigation sur les fleuves et les mers requiert obligatoirement la détention d’un permis bateau. Le type de permis est fonction de la puissance de l’embarcation ainsi que de l’éloignement des côtes. Pour les bateaux d’une puissance inférieure à 4.5 kw, ce document n’est pas nécessaire.

Permis bateau

Permis bateau

Quels sont les différents types de permis bateau ?

Il existe plusieurs types de permis bateau :

  • La carte mer :

Jusqu’en janvier 2008, la délivrance de la carte mer était soumise au passage d’un examen. Ce type de permis donne l’autorisation de naviguer en mer dans la journée, sans pour autant aller au-delà d’une distance de 11,1 km (soit 6 miles) par rapport au port. Cette carte est toujours valable actuellement dès lors qu’elle a été délivrée. La carte mer concerne les bateaux d’une motorisation comprise entre  4,5 kw et 37 kw. Aujourd’hui, la carte mère est remplacée par le permis plaisance option côtière ou permis côtier.

Le permis bateau : ce qu'il faut savoir

  • le permis mer :

Ce dernier offre deux options : le permis côtier et le permis hauturier.

Le permis côtier est destiné aux navigateurs qui souhaitent, le jour comme la nuit, conduire un bateau d’une puissance motrice supérieure à 4, 5 kw ou à 6 CV. Il diffère de la carte mer du fait qu’il permet de piloter des embarcations d’une motorisation qui dépasse les 37 kw. Le permis côtier est un permis pour une navigation « de proximité », c’est-à-dire que l’éloignement maximal par rapport à la côte ne doit pas excéder 6 miles. C’est le permis minimum que tout marin se soit de détenir.

Quant au permis hauturier, il concerne principalement les bateaux des marins, sans limitation de puissance motrice, de dimensions, de l’embarcation, d’éloignement par rapport aux côtes. Son obtention est conditionnée par la possession préalable d’un permis côtier.  Du point de vue théorique, elle implique une connaissance approfondie de la lecture des cartes marines et la localisation par situation géographique, en application de méthodes de calculs complexes. Son détenteur doit aussi connaître les phares, les équipements nécessaires pour naviguer, les notions de sécurité qu’il faut adopter en mer et savoir naviguer en fonction des vents, des courants, du cap, des gisements et des relèvements.

A lire également : Bien préparer une sortie bateau en mer, quelques conseils à adopter

  • le permis fluvial :

Le permis bateau pour naviguer sur les fleuves, canaux et rivières

Le permis fluvial est un permis de plaisance qui confère l’autorisation de naviguer sur les eaux intérieures, à savoir les fleuves, les rivières ou les canaux. Il est associé au permis côtier et son obtention est conditionnée par la réussite d’épreuves pratiques et théoriques. Il existe également une extension de ce permis ouvrant l’autorisation de conduire une embarcation excédant 20 m de long. La puissance du moteur du bateau ne doit pas être supérieure à 6 CV.

  • Le permis fluvial grandes eaux intérieurs :

Il s’agit d’une extension du permis fluvial classique. Les détenteurs peuvent alors naviguer sur un bateau de plus de 20 m de long et d’une puissance moteur supérieure à 6 CV. Pour le décrocher, il faut préalablement obtenir le permis fluvial classique.

  • Le permis Jet Ski et véhicules nautiques :

Dès lors que le véhicule nautique que vous conduisez affiche une puissance supérieure à 6 CV, le permis côtier est obligatoire. En ce qui concerne le scooter des mers et le Jet Ski, leur utilisation est plus stricte même lorsque vous détenez un permis donc il est toujours conseillé d’avoir ce permis pour les conduire étant donné que les législations ne sont pas toutes les mêmes à travers le monde. Pour ces deux types de véhicule, le permis côtier est obligatoire et le marin ne peut les conduire que dans la journée. Il doit également porter un gilet de sauvetage et doit connaître le dispositif de sécurité s’y référant.

Pour ce qui est des planches à voile, voiliers, avirons et canaux, ils sont considérés comme des petites embarcations et du coup, aucun permis bateau n’est exigé pour les utiliser.

Permis bateau : pour qui ?

Comment obtenir un permis bateau ?

Tout le monde, homme et femme, peut décrocher un permis bateau. Certaines conditions sont néanmoins requises et ces dernières varient en fonction du type de permis que vous souhaitez obtenir. Voici ce qu’il faut retenir :

Pour le permis bateau côtier,

  • l’âge minimal des candidats est de 16 ans, mais il est possible de le passer dès l’âge de 14 ans avec une dérogation spéciale
  • la formation se divise en deux étapes : une formation théorique de 13 heures suivie de 3 heures de pratique en mer
  • l’examen théorique se compose de 25 questions de type QCM et le candidat n’a droit qu’à un maximum de quatre erreurs. Il va de soi que les questions se réfèrent au secteur maritime. Seuls ceux qui ont réussi l’examen théorique pourront passer à la pratique
  • l’examen pratique : pendant les trois heures en mer, le candidat doit faire une manœuvre en mer impliquant la sortie du port, la marche-arrière et le virage, doit faire une manœuvre de sauvetage, doit prouver qu’il sait lire les balises et signaux relatifs à la navigation et doit savoir garantir sa propre sécurité et celle de ses passagers

Pour le permis bateau hauturier,

  • l’examen à passer se limite seulement à la théorie : ce dernier se compose de questions QCM, mais aussi des épreuves impliquant la lecture de carte, le calcul des marées, la lecture de la météo, la connaissance de la sécurité maritime et de sauvetage et l’utilisation des équipements spécifiques à la navigation

Comment obtenir son permis bateau ?

Lire aussi : pourquoi la température est-elle plus fraîche sur les côtes que les terres ?

Pour le permis bateau fluvial,

  • l’âge minimal requis est de 16 ans
  • tous les candidats doivent être issus d’un bateau école, car toutes les candidatures libres sont refusées
  • la formation obtenue à l’école doit leur permettre de connaître les balises visuelles et sonores, les différentes signalétiques des bateaux, les règles de circulation, les règles de prévention et de sécurité et la connaissance de l’environnement
  • un examen théorique est obligatoire : ce dernier propose un questionnaire de 25 QCM et le candidat n’a droit qu’à quatre erreurs
  • un examen pratique est obligatoire : ce dernier se compose également de 25 QCM parmi lesquelles seules quatre erreurs sont permises

Pour le permis fluvial grandes eaux intérieures,

  • l’âge minimal légal est de 18 ans
  • les candidats doivent être issus de bateau école au sein de laquelle ils doivent avoir suivi un minimum de 9 heures de formation. Au cours de cette dernière, ils doivent apprendre les balises sonores et visuelles, les règles de prévention et de sécurité, les règles de circulation, les signalétiques des bateaux et la connaissance de l’environnement
  • un examen pratique et théorique est obligatoire

Lire également – Moteur Bateau : Quelles puissances pour conduire sans permis bateau ?

 

Permis bateau : l’examen

Permis bateau : l’examen

Permis bateau : l’examen

En général, à l’issue d’une formation théorique de 5 heures dispensée par un établissement agréé « bateau école », le candidat va passer un examen de code dont les questionnaires doivent être validés par un service instructeur.

A lire aussi : Les écoles de bateaux connaissent un grand succès

Vient ensuite une formation pratique et une formation concernant la sécurité du conducteur.

Pour le permis fluvial, l’examen doit être précédé d’une inscription auprès de la Direction Départementale des Affaires Maritimes. Le candidat passera ensuite un examen théorique portant entre autres sur les calculs de localisation et de marée, les méthodes d’identification de phares et la météo marine.

2 Responses to “Permis bateau, ce qu’il faut savoir”

  1. […] le permis hauturier permet de naviguer aussi bien de jour que de nuit. La non-présentation du permis bateau en cas de contrôle peut impliquer le paiement d’une […]

  2. […] le pilotage d’un engin d’une puissance supérieure à 6CV nécessite la possession d’un permis bateau, ce qui est le cas du jet ski. Ce permis est accessible à toute personne âgée de 16 ans et […]

Leave a Reply

CommentLuv badge