Port de Montréal, des mesures pour augmenter le trafic des navires

De nouvelles mesures prise par le port Montréal pour augmenter le nombre de croisières

L’administration portuaire de Montréal a annoncé suite à la baisse du nombre de passagers en 2011, une augmentation du trafic des paquebots de croisières qui se trouvent dans le port de Montréal.
En effet, sur les trentaines de bateaux qui s’approchent des larges de Montréal, 3 navires ont décidé de n’y pas faire escale en 2011. Ils ont été bloqués près de Trois-Rivières à cause du niveau d’eau élevé du fleuve au printemps.

Vieux port de Montréal


Ces conditions qui arrivent à l’improviste ont affecté le nombre de voyageur qui a eu une baisse de 6 % par rapport à 2010. Sylvie Vachon, la présidente-directrice générale du port de Montréal a déclaré «Nous sommes en train d’adopter de nouvelles stratégies dans le but d’augmenter le trafic de nos croisières».
Actuellement, un «comité croisière» qui a été mis par plusieurs partenaires touristiques, essaie d’allonger la saison sur l’île. «Présentement, les bateaux arrivent principalement à l’automne pour les couleurs. Nous voulons solliciter de nouveaux marchés, notamment européens, et accueillir les touristes dès l’été», a avoué Michèle Beaulieu, directrice des communications du port. Elle a tenu à ajouter que chaque débarquement de passagers a un impact sur l’économie detoute la métropole.
En 2011, il y a eu seulement 26 navires, 7800 membres d’équipage et 31 408 passagers ont fait escale à Montréal.
2011 affiche cependant un bilan record de ses activités, avec près de 28 millions de tonnes de marchandises manutentionnées  soit 9 % de plus qu’en 2010.
«En tant que port, nous sommes un véritable baromètre en matière d’économie. Nous nous posons tous beaucoup de questions et ne nous attendons pas à une croissance fulgurante cette année, mais plutôt modérée.» prévient Mme Vachon qui préfère rester prudente en 2012.
Le nombre de conteneurs ayant débarqué à Montréal a connu notamment une augmentation par rapport à 2010, même si cela reste moins que la situation d’avant crise. «Nous sommes à 1,3 million de conteneurs. En 2007, nous étions à 1,5. Nous espérons atteindre de nouveau ce seuil fin 2012», a ajouté Mme Vachon.

Affaire de drogue

L’administration portuaire s’est engagé également dans la lutte contre les trafiquants de drogue sur le port de Montréal. Sylvie Vachon a assuré que «La collaboration avec la GRC et les agents frontaliers est très efficace. Nous sommes plusieurs organismes à œuvrer sur un même territoire et les opérations se déroulent très bien».
Rappelons que le 29 novembre les douaniers du port ont retrouvé plus de 300 kilos de cocaïne cachés dans des bouteilles d’huile de tournesol.

Leave a Reply

CommentLuv badge