SeaFrance, seul projet de reprise déposé par la SCOP

SCOP, l’unique projet de reprise de SeaFrance déposé au tribunal

Le tribunal de commerce de Paris avait prononcé, le 16 novembre dernier la liquidation judiciaire de la compagnie SeaFrance, tout en confirmant la poursuite d’activité jusqu’au 28 janvier.

Le tribunal avait notamment déclaré le 12 décembre date limite de dépôt de dossier de reprise. C’est uniquement la société coopérative SCOP qui a déposé un dossier de candidature.

La compagnie SeaFrance

Le seul problème c’est que le financement du projet par SCOP ne fait pas l’affaire. Mais selon Didier Cappelle, le secrétaire du syndicat maritime Nord CFDT et principal porteur du projet, ceci ne pose pas de problème, il a ajouté que « petit à petit, le financement avance, avec les promesses faites par le conseil régional (10 millions d’euros), la ville de Calais (1 million), des communes de la Côte d’Opale, le conseil général. On arrive à près de 15 millions. »

Pour les 25 millions d’euros nécessaires pour  la reprise, ceci reste très peu et même insuffisant vu que cette somme n’a toujours pas dépassé le stade des déclarations. « Nous sommes les seuls en lice, ce serait désespérant de ne pas avoir d’autres soutiens ».

La question maintenant est est-ce que ces déclarations suffiront-elles au juge du tribunal de commerce ?

La réponse sera remise à l’audience qui se déroulera le lundi prochain. A noter que le juge peut toutefois confirmer la liquidation judiciaire et l’arrêt immédiat de toute activité de la compagnie s’il estime que le projet présenté par SCOP n’est pas solide.

Il s’agira de mettre au chômage les 880 employés de la compagnie.

En effet, la SNCF, le seul actionnaire de SeaFrance  aurait estimé, le coût du plan social de la compagnie maritime à 53 millions.

 

Leave a Reply

CommentLuv badge