Ski nautique : ce qu’il faut savoir en termes de réglementation !

Ski nautique : ce qu’il faut savoir en termes de réglementation (Mis à jour le: 5 juillet 2019)
Ski nautique : ce qu’il faut savoir en termes de réglementation !
4 (80%) 6 vote[s]

Le ski nautique est une activité ludique à pratiquer pendant les vacances d’été. Ce sport permet d’avoir de bonnes sensations de vitesse au bord de l’eau et est extrêmement dépaysant. Toutefois, avant de vous lancer sur les plans d’eau, en mer ou sur un lac, il est impératif de connaître les règles de sécurité de base pour la bonne pratique du ski-nautique. Découvrez maintenant avec nous quelles sont-elles !

Les règles concernant le skieur

Le skieur doit respecter les règles et les équipements suivants :

  • Le skieur doit savoir nager et doit porter un gilet de sauvetage. Le gilet de sauvetage doit être correctement ajusté et exempt d’objets ou d’accessoires pouvant causer des blessures lors d’une chute.
  • Il doit être âgée d’au moins 16 ans pour pouvoir pratiquer le ski nautique. Pour les personnes de moins de 16 ans, les parents restent responsables, et doivent donc donner leur consentement parental, en plus de confirmer la capacité des mineurs à bien nager.

Les règles concernant le bateau et les personnes sur le bateau

Le bateau

Ski nautique

Pour le bateau, il convient des suivre les instructions suivantes :

  • tout bateau à grande vitesse utilisé pour tirer des activités de loisirs nautiques louées, à l’exception du parachute, afin d’atteindre le niveau de sécurité maximal et de maintenir la vitesse requise, doit avoir une longueur totale minimale de 5 mètres, un poids minimal (équipement de bateau / navire) 600 kilogrammes.
  • Le bateau à moteur utilisé pour le ski nautique doit avoir une puissance de moteur appropriée de manière à atteindre et à maintenir les vitesses nécessaires pour remorquer les skieurs même lourds.
  • Enfin, le bateau doit être équipé d’un réservoir de carburant portable en métal muni de bouchons de sécurité et capable de stocker une capacité minimale de trois litres de carburant ou d’un réservoir de réserve auxiliaire avec les réserves appropriées.

Les personnes sur le bateau

Des règles très strictes concernent également le bateau qui tire le skieur :

  • Pour des raisons de sécurité, l’embarcation à moteur doit être équipée d’au moins deux personnes, le conducteur et l’observateur.
  • Le conducteur doit avoir une licence de moniteur de ski nautique valide ou un diplôme en éducation physique,
  • Le conducteur doit avoir un permis de bateau à moteur valide. Pour les personnes qui participent activement aux activités nautiques impliquant des bateaux à moteur et le remorquage, telles que le ski nautique, le parachute ascensionnel, les anneaux, les traîneaux, etc., les qualifications ci-dessus doivent également être remplies.

Découvrez aussi :

Les règles concernant les conditions météos à respecter

Pour pratiquer le ski-nautique, il est impératif que la météo soit bonne, avec une visibilité satisfaisante. Il est interdit de skier dans des conditions météorologiques défavorables, avant et après le lever du soleil.

L’utilisation du ski nautique ainsi que des nouvelles activités de loisir, qui ont été ou seront approuvées conformément aux dispositions applicables, est interdite à chaque fois que le vent dépasse la force 5 de l’échelle de Beaufort.

Enfin, l’utilisation du ski nautique est interdite lorsque la visibilité est limitée. Les propriétaires d’activités de loisirs nautiques tiennent un anémomètre numérique portable dans lequel ils prennent en compte ses indications.

Les règles concernant l’attitude à avoir et la conduite du bateau

réglementation Ski nautique

Il n’y a pas que sur la route qu’il existe un code de conduite ! Il en est de même en mer, où il faut respecter des règles très strictes de navigation, et ce pour des raisons évidentes de sécurité.

La première règle de base à respecter est que le parcours ou la voie navigable suivi par l’opérateur de bateau à moteur remorquant un skieur doit être libre et exempt de tout danger ou objets tels que : de l’équipement marin, des réservoirs de pisciculture, des engins flottants (plates-formes, tremplins, autres bateaux ou navires). Ceci à des fins de sécurité et de prévention des accidents.

Deuxième, concernant la zone de pratique du ski nautique par rapport notamment au littoral, les points suivants sont à respecter impérativement. Le ski nautique est interdit dans les zones où la distance est:

  • À moins de 100 mètres des bords extérieurs des bouées flottantes, utilisés pour marquer et définir les limites des plages de baignade fréquentées par les nageurs, etc. Dans les zones où le littoral est différent, comme les baies, les criques, etc., cette distance peut être réduite à moins de 100 mètres, mais pas à moins de 50 mètres. Ces distances applicables sont clairement indiquées sur les licences marines obtenues.
  • À moins de 200 mètres de l’emplacement habituel auquel les nageurs ont l’habitude de se rendre et de s’y rendre lorsque le long des côtes, les bouées flottantes ne sont pas évidentes.
  • Moins de 200 mètres de toutes les côtes, indépendamment de la présence de nageurs. Dans les zones où les côtes sont différentes, telles que les baies, les criques, etc., cette distance peut être réduite à moins de 100 mètres. Ces distances applicables sont clairement indiquées sur les licences marines obtenues.

Pour terminer, il faut ajouter les règles suivantes :

  • La vitesse ne devrait pas être supérieure à 5 nœuds situés à moins de 200 mètres de la côte dans des zones où il n’y a pas de baigneurs.
  • Le départ et l’arrivée vers et depuis un rivage ou une côte par un bateau à moteur remorquant un skieur ne sont autorisés que par la voie navigable désignée tout en voyageant à la vitesse la plus basse possible jusqu’aux limites définies, qui ne sont pas soumises à la règles et exigences indiquées ci-dessus.

Voilà, vous savez tout désormais sur les éléments à avoir impérativement en tête concernant le matériel, les personnes à bord sur le bateau, ainsi que les zones maritimes où la pratique du ski-nautique est autorisée. Si vous respectez à la lettre ces différentes règles de sécurité, vous pourrez profiter sereinement de vos prochaines sorties de ski-nautique. Allumez désormais le moteur du bateau, et nous vous souhaitons une bonne glisse !

Leave a Reply

CommentLuv badge