Devenez propriétaire d’un bateau à moteur

Devenez propriétaire d'un bateau à moteur

5/5 - (1 vote)

Toute personne désireuse d’acheter ou de piloter un bateau à moteur doit avoir un permis pour le conduire. Certes, il n’est pas toujours obligatoire selon le type d’embarcation piloté, mais la possession de ce document reste conseillée pour naviguer sereinement. Avant de devenir propriétaire d’un bateau à moteur, voici les étapes à suivre.

Commencez par passer le code permis bateau

Pour passer le code permis bateau, le candidat doit être âgé de 16 ans au moins et doit avoir la nationalité française. Une attestation d’aptitude médicale est également requise. Il doit avoir suivi une formation théorique en bateau-école pour pouvoir se présenter à l’examen.

L’obtention du permis sera validée par deux épreuves : la première, théorique, et la seconde, l’épreuve pratique. D’une durée d’environ 30 minutes, l’épreuve théorique consiste à répondre à 40 questions. Elles sont choisies en fonction du type de licence choisie. Pour réussir cette première partie, le candidat doit avoir 35 bonnes réponses au moins. C’est le ministère de la Mer qui est en charge de corriger l’épreuve théorique.

En cas de réussite, un permis provisoire est délivré au candidat. Dans les 18 mois qui suivent, il doit valider sa formation par l’épreuve pratique sous peine d’avoir à repasser le code. En cas d’échec, il dispose d’un délai de six mois pour se présenter à nouveau à l’examen théorique.

bateau à moteur

Les épreuves pratiques du permis bateau

Pour valider l’obtention du permis, le candidat doit avoir validé l’épreuve théorique et l’épreuve pratique. À l’issue de la théorie, il obtient le code. Quant à l’examen pratique, on ne peut pas vraiment parler d’« examen » puisque cette partie est validée suite à la formation pratique que le candidat suit en bateau-école.

La formation pratique dure en moyenne 3 h 30 (pour un permis bateau côtier) avec deux heures à la barre sous l’œil aiguisé d’un formateur agréé. Pour un permis bateau extension grande plaisance aux eaux intérieures, la formation pratique dure au moins 9 h dont 5 h passées à la barre.

Durant la formation pratique, un livret d’apprentissage est fourni au candidat. Au fur et à mesure qu’il progresse, il valide les différents chapitres qui y sont indiqués. En tout, cinq chapitres doivent être appris et réussis, à savoir :

  • la sécurité du plaisancier,
  • la capacité à décider d’une sortie en mer en fonction de la météo,
  • les responsabilités du plaisancier,
  • la conduite du bateau,
  • les manœuvres du bateau.

Le formateur en charge de l’apprentissage doit être titulaire du permis bateau depuis plus de trois ans. Il doit également avoir été formé pour ce métier de formateur.

Quel bateau pouvez-vous piloter ?

Le type de bateau pouvant être piloté à l’issue de la formation dépend du type de permis décroché.

  • un permis côtier permet de piloter un bateau à moteur d’une puissance de 6 chevaux, et permet de naviguer jusqu’à 6 milles nautiques, de jour comme de nuit,
  • un permis hauturier ou permis côtier à extension hauturière permet de piloter un bateau de plus de 6 chevaux avec la possibilité de naviguer en haute mer,
  • un permis fluvial ou permis bateau de plaisance option eaux intérieures permet de piloter un bateau d’une puissance de plus de 6 chevaux et d’une longueur inférieure à 20 mètres,
  • un permis extension grande plaisance eaux intérieures permet de piloter un bateau d’une puissance motrice de plus de 6 chevaux et ce, quelle que soit la longueur de l’embarcation.

Acheter un bateau au meilleur prix

Une fois le permis en poche, il ne reste plus qu’à acheter le bateau adapté. Pour ce faire, il faut tenir compte de plusieurs éléments :

  • le type de permis obtenu : côtier, fluvial ou hauturier,
  • le niveau en navigation : les débutants doivent opter pour une embarcation facile à manœuvrer tandis que les pilotes confirmés peuvent s’orienter vers les voiliers plus modernes,
  • le type de navigation à faire : le bateau doit-il servir à une simple sortie en mer avec retour au quai le soir, ou une croisière avec des nuitées en mer ?

Il existe des bateaux habitables à bord desquels il est possible de dormir. Vous devez enfin choisir en fonction de votre budget : pour acheter au meilleur prix, vous pouvez investir dans un bateau d’occasion. Il en existe de très performants, mais il faut savoir choisir. Avec un bon budget, il est possible d’investir dans un bateau neuf, voire un plaisancier de luxe.

Notons qu’en plus du prix de l’embarcation, il faut aussi tenir compte des frais annexes se référant à l’amarrage, à l’assurance, à l’hivernage, à l’entretien… Un bateau neuf nécessite moins d’entretien qu’un bateau d’occasion et il est possible que la place au port soit déjà incluse dans l’offre.

Avant de vous décider sur un modèle, vous pouvez commencer par la location d’un bateau afin de trouver le modèle qui répond le plus à vos attentes. Et bien évidemment, il faut tester avant d’acheter !

Découvrez aussi

Leave a Comment

*

code

CommentLuv badge