Croisière à Majorque : découvrez ses plus beaux mouillages

Croisière à Majorque : découvrez ses plus beaux mouillages

4.7/5 - (3 votes)

Baignant dans la Mer Méditerranée, Majorque est la plus grande île des Baléares. A part les trésors que recèle l’intérieur de ses terres, naviguer autour de l’île promet un dépaysement total. On ne peut d’ailleurs pas aller à Majorque sans prévoir, au moins une sortie en mer. Que vous utilisiez votre propre bateau ou en louiez un, une fois sur place, on y recense plus de 150 mouillages. On a toutefois sélectionné pour vous les meilleurs mouillages de l’île pour que vous puissiez profiter pleinement de votre croisière autour de Majorque. Sortez votre carte marine et mettez les voiles !

La Plaça d’en Vidal

Torrent de Pareis à Majorque

Cette zone de mouillage se situe dans une crique, bien à l’abri des vents du Nord-est et Sud-ouest. Il se trouve dans le nord de l’île. Il offre un cadre magnifique avec des eaux peu profondes. Il faut néanmoins avoir de la chance pour y trouver un bel emplacement, car la zone est restreinte (pour trois ou quatre bateaux seulement) et les fonds sont parfois plus capricieux. Il faut généralement essayer l’ancrage plus d’une fois pour réussir. Si possible, évitez les fonds peu profonds par 8 mètres et préférez ceux par 9, voire 12 mètres pour une bonne tenue. Malgré cet abord difficile, la Plaça d’en Vidal fait partie des plus beaux mouillages de l’île.

A lire – Ancre de bateau : comment bien la choisir pour son embarcation ?

Des eaux turquoise à perte de vue s’offrent à vous tandis que côté terre, des récifs rocheux couverts de vert ne demandent qu’à être explorés. Au fil des siècles, le sel et l’érosion y ont façonné des grottes à découvrir. Et le temps d’une journée ou d’une matinée, donnez-vous la chance de faire une randonnée dans le canyon de Torrent de Pareis. On y accède uniquement depuis le mouillage. Au bout du circuit, une petite plage de sable blanc, quelques restaurants et quelques commerces vous attendent.

Cala Motlo

Où jeter l'ancre à Majorque ?

On reste dans le nord de l’île, mais on se décalant un peu vers l’est. Ce mouillage est très bien abrité des vents du nord-ouest et du sud-est par l’ouest. Lorsque la météo annonce du mauvais temps, c’est là qu’il faut se rendre pour s’abriter. Son emplacement entre la côte et le bras de terre de Punta des Gullo offre une bonne protection. Pensez néanmoins à y aller tôt, car les places y sont limitées. Une fois arrivé, les fonds de sable par 4-5 mètres offrent une bonne tenue.

Cala Motlo offre des paysages naturels qui donnent sur la plage de Ses Cavasses, sur une côte aux rochers escarpés, mais verdoyante, sur de hautes montagnes et côté mer, sur des eaux très limpides qu’on a hâte d’y plonger. C’est justement l’occasion rêvée pour explorer ses fonds marins et découvrir sa riche biodiversité. Attention, il est interdit d’y pêcher donc contentez-vous de regarder. Vous pouvez également nager pour rejoindre la plage ou sortir votre bateau gonflable. A proximité, dissimulée derrière un récif, la ville permet une douce parenthèse loin de la frénésie des grandes villes de Majorque.

Cala Mondrago

Mouillage bateau à Majorque

Situé au sud-est de l’île, ce mouillage fait face à la réserve naturelle de Mondrago. C’est un site d’exception, très bien abrité par les vents du nord au sud-ouest grâce à un imposant massif rocheux. Ce dernier borde l’ensemble du mouillage. Les eaux peu profondes permettent d’y ancrer facilement son bateau, mais attention à ne pas jeter l’ancre dans une colonie de podisonies. N’oubliez pas que ce mouillage fait partie de la réserve donc tout y est protégé. Ouvrez l’œil avant d’y amarrer.

A lire aussi – Réglementation pour faire de la plongée sous-marine

Durant la haute saison, la zone est très fréquentée, mais vous pouvez quand même y trouver un bon emplacement. Sur la plage de St Amarador, des petits restaurants et bars n’attendent que vous. Dans la journée, le mouillage est très animé, mais à la tombée du jour, le calme revient et vous pourrez profiter de la sérénité de la réserve. Pour fuir le bruit dans la journée, vous pouvez plonger au cœur du parc naturel pour des randonnées ou une escalade jusqu’à la forteresse de Tny.

La Platja des Trencs

Coucher du soleil à Majorque

Contrairement au précédent mouillage, jeter l’ancre dans cette zone est un jeu d’enfant. Ses fonds de sable peu profonds offrent une bonne tenue qu’on réussit presque toujours l’ancrage du premier coup. Certes, on peut y trouver quelques bancs d’algues, mais les eaux sont si limpides qu’on peut facilement les éviter. Ici, on rencontre plus de plaisanciers en quête de quiétude comme vous. Il faut dire que la beauté du site séduit. D’une part, elle offre une vue sur une vaste étendue d’eau cristalline et d’autre part, sur une côte sauvage bordée par l’une des plus belles plages de Majorque. Durant le séjour, il est quasi impossible de ne pas s’offrir une bronzette sur la plage de sable fin de Trencs.

Ce mouillage se situe dans le sud de l’île et est bien protégé des vents du Nord à l’Est. Durant la journée, vous pouvez facilement rejoindre la plage et profiter de ses commodités. Vous pouvez aussi rester aux alentours de votre bateau pour piquer une tête dans les eaux translucides qui vous entourent. En fin de journée, on se prépare à un autre moment magique : le coucher de soleil qui diffuse dans la quiétude des lieux une douce lumière rougeoyante.

Lire aussi – Navigation : quels sont les équipements indispensables pour le bateau ?

Punta de sa Foradada

Mouillage à Majorque

Après quelques jours dans le sud de l’île, on remonte doucement vers l’ouest jusqu’à atteindre la Cova de Sa Sal. C’est là que vous trouverez cet autre superbe mouillage de Majorque. A Punta de sa Foradada, vous vous retrouvez au sein d’une crique, bien abritée par les vents du nord-est et du sud-est par l’ouest. Notez aussi que vous vous trouvez dans une réserve protégée donc avant de jeter l’ancre, assurez-vous qu’elle ne va pas se poser au milieu d’une colonie de posidonies. La limpidité de l’eau vous permettra de trouver un banc de sable vide, idéal pour le mouillage.

D’ailleurs, pour préserver la zone, le nombre de bateaux admis est limité. Tâchez d’y arriver assez tôt pour pouvoir y passer la journée. N’oubliez pas d’emporter un masque et un tuba pour faire du snorkelling et découvrir les fonds marins. On y trouve des colonies entières de posidonies, du récif rocheux et du sable.

Prenez également le temps d’admirer la beauté du paysage. Tout droit vers la côte, le massif rocheux, immense et plongeant dans les eaux turquoise, semble veiller sur vous. Ce qui happe surtout le regard c’est l’œil creusé dans la roche. Bien évidemment, c’est dame Nature qui l’a façonné ainsi au fil des siècles. Pour le découvrir de plus près, vous pouvez vous offrir un petit trek dans ce paysage rocheux jusqu’à atteindre un petit belvédère installé au sommet de la pointe. De là-haut, c’est une vue imprenable sur la mer qui s’offre à vous. Dans les environs, des petits restaurants vous serviront des plats savoureux.

Cala de Santa Ponça

Mouillage à Majorque en Espagne

Situé également à l’ouest de l’île, ce mouillage vous met à l’abri des vents du nord au sud par l’est. Il est toujours très fréquenté ce qui explique l’animation qui y règne. L’ancrage y est facile puisque les fonds de sable de la baie offrent une bonne tenue par 5 mètres. Le mouillage se situe au carrefour de trois agglomérations à savoir Santa Ponça, Costa de la Calma et Rottes Velles. S’approvisionner y est donc aisé et en plus, on a la chance de pouvoir découvrir plus de choses.

Ceci peut aussi vous être utile – Les traitements efficaces contre le mal de mer en bateau

Durant votre séjour, vous pouvez faire l’aller-retour du bateau vers la côte en toute simplicité. Vous pouvez même, une fois à terre, prendre le bus pour un trajet de 30 mn jusqu’à Palma. Même si la zone est plus touristique que les autres mouillages, on a la chance d’y rencontrer plus de monde et d’y faire la fête. C’est une autre activité incontournable en vacances. Rassurez-vous, si côté terre, la fête bat son plein, côté mer, au sein du mouillage, le calme revient en fin de journée. Tout le monde monte sur le pont de leur bateau, ou reste assis sur la plage, pour admirer le magnifique coucher du soleil.

Cala Es Calo

La baie d’Alcudia à Majorque

Ce mouillage se situe au nord-est de la baie d’Alcudia, à proximité du Cabo Ferrutx. Il offre un paysage pittoresque avec son petit quai à demi effondré. La côte est bordée par des roches dorées, une forêt de pins et de hauts sommets d’environ 400 mètres d’altitude. C’est une zone encore un peu sauvage où la nature semble vouloir reprendre ses droits.

Rassurez-vous, malgré le calme et l’isolement, on peut très bien y mouiller tranquillement, voire y passer la nuit. Dans la journée, les eaux turquoise qui vous entourent sont propices à la baignade. A certaines périodes, quelques rafales de vent peuvent y débouler, mais en général, la zone reste protégée.

A lire aussi – Guide sortie en bateau : quelques conseils à adopter pour bien préparer votre sortie en mer

D’autres mouillages à découvrir

La Cala Figueira à Majorque

Majorque compte plus de 150 zones de mouillage. La majorité se situe sur sa côte ouest. Avant de jeter l’ancre, assurez-vous toujours que le mouillage y est autorisé, car cela peut être déconseillé dans certaines zones. Outre les zones déjà citées plus haut, vous pouvez également jeter l’ancre à :

  • Cala Figueira : de nombreux mouillages sont répartis autour tels que Cala s’Almunia, Cala Marmols, Calo des Moro ou encore Cala Llobards. Notez que Cala Figuera est une crique aux allures un peu pittoresque avec ses nombreuses maisons de pêcheurs.
  • Cala Sa Nau : cette petite crique bien protégée se situe au sud-ouest de l’île. Vous pourrez y mouiller tranquillement et savourer de délicieux poissons préparés par les restaurants du coin
  • Cala Varques : sur la côte, les falaises surplombent la mer et abritent la zone. Ici, la nature a encore tous ses droits, car le paysage est encore vierge. Profitez-en pour faire de la plongée et découvrir les fonds marins de la crique. C’est la bonne occasion pour initier vos enfants à la plongée sous-marine.
  • L’archipel de Cabrera : il regroupe en tout 19 îles et offre de nombreuses découvertes. Il est possible d’y mouiller pour une nuit, mais pensez à réserver votre bouée à l’avance. Le parc national de Cabrera est très prisé et les bouées de mouillage partent rapidement. Au programme, vous aurez de la randonnée passant à travers des forêts vierges ou menant jusqu’aux grottes de Cova Blanca et de la Grotte Bleue.
  • Cala del Mago : c’est une petite piscine d’eaux cristallines bordée par des récifs rocheux recouverts de pins. Elle offre une petite parenthèse de douceur et de fraîcheur.

Et il y en a encore tant d’autres à découvrir durant votre croisière autour de Majorque. Pensez également à découvrir l’île de Minorque, la réserve mondiale des Baléares.

Quelques informations pratiques

Avant de prendre le large autour de Majorque, sachez que :

  • La saison de navigation va de fin mai à fin septembre
  • La haute saison touristique va de la mi-juin à la fin août
  • Le prix d’achat et de location de places d’amarrage y est assez coûteux donc il faut se renseigner au préalable
  • Majorque compte de nombreux ports où vous pourrez amarrer votre bateau lorsque vous ne vous en servez pas, même en hiver.

A lire – Avoir une place dans un port : ce qu’il faut savoir

Parmi les ports les plus prisés de l’île, il y a celui de Cala d’Or, d’Alcudia, de Puerto Portals (c’est le port de luxe de l’île), le port d’Andratx, le port Adriano, le port Colom …

A lire aussi

Leave a Comment

*

code

CommentLuv badge