Comment choisir un flotteur de planche à voile ?

Comment choisir un flotteur de planche à voile ?

4.3/5 - (3 votes)

Vous vous êtes lancé dans la pratique de la planche à voile ? C’est bien. Mais avant, il va falloir passer par une étape très importante, le choix de votre planche à voile. C’est un facteur essentiel pour progresser rapidement. En effet, en windsurf, pour pouvoir glisser au gré du vent, il vous faut vous équiper du bon flotteur. Pour ce faire, plusieurs critères vous permettront de déterminer votre flotteur.

Choisir en fonction de votre niveau en windsurf

Choisir en fonction de votre niveau en windsurf

Lorsque vous débutez à la planche à voile et que votre objectif est d’abord de glisser dans un vent léger à médium, privilégiez un flotteur long et volumineux. Idéalement, l’accessoire doit se composer d’une dérive. En effet, vous aurez besoin de stabilité.

La facilité d’utilisation constitue également un facteur important. Le flotteur doit vous permettre d’effectuer de longs bords afin que vous puissiez remonter le vent sans souci. Ce sont les éléments à prendre en compte pour bénéficier d’une bonne qualité de glisse.

Au fil du temps, en ayant acquis les techniques de bases en windsurf, vous voulez sans doute vous perfectionnez. Pour ce faire, vous souhaitez désormais vous attaquer au vent médium à fort. Votre flotteur doit avoir une excellente qualité de glisse.

Il doit être facile à manier afin que vous puissiez manœuvrer et naviguer à plus grande vitesse. On appelle cela « naviguer au planning ». Aussi, misez sur un flotteur plus court et plus léger. Il doit s’équiper d’une dérive escamotable ainsi que de cales-pieds au niveau du pont.

A lire aussi – Windsurf : comment monter le matériel ?

Choisir en fonction du volume du flotteur

Choisir en fonction du volume du flotteur

Selon le principe d’Archimède, lorsqu’on plonge un corps dans l’eau, une poussée s’applique sur celui-ci de bas en haut.  Cette poussée s’exprime en poids/kg et est égale au volume d’eau (en dm3, en L ou en kg) déplacé.

Ainsi, pour déterminer le volume du flotteur,  vous devez faire la somme du poids total embarqué sur la planche pour obtenir le volume théorique pour pouvoir flotter à l’arrêt. Attention, ce volume ne prend pas en compte la forme du shape, la dynamique du vent…

Si l’on devait ajouter le poids de tout ce qui sera embarqué sur la planche, à savoir le flotteur, la voile, le harnais, le pied de mat, l’aileron…, voici le bilan. Un planchiste de 80 kg emmène avec lui un poids total d’environ 107 kg. Ainsi, si on applique le théorème d’Archimède, ce planchiste aura besoin d’un flotteur approximativement 107L afin de flotter sur l’eau à l’arrêt total. Cela dit, ce n’est pas forcément le cas pour une personne qui pèse 80 kg. La dynamique du vent peut changer la donne.

Notre astuce : Pour choisir le bon volume de flotteur, trouvez une référence. Cette dernière peut être un de vos amis qui a pu réussir à tester et à trouver le volume adapté en fonction de :

  •         Une pratique spécifique telle que le freestyle, le slalom…
  •         Un type de shape défini

Attention, la référence doit pratiquer sur les mêmes spots que vous.

Choisir en fonction de la compacité du flotteur de la planche à voile

La rigidité du flotteur peut également impacter sur la qualité de glisse. Pour faire de la planche à voile, vous devez glisser sur un flotteur dont la compacité vous convient. De manière générale, vous avez deux types de flotteurs sur le marché. Chacun des modèles ont ses spécifités.

Le flotteur gonflable

Le flotteur gonflable est très pratique. Il est très facile à transporter. Vous n’avez besoin que d’environ 7 minutes pour gonfler le matériel. A cet effet, une pompe sera nécessaire. Lorsque vous finissez vos séances de windsurf, il suffit de l’insérer dans sa housse. Vous pouvez le glisser facilement dans le coffre de votre voiture.

Le flotteur rigide

En comparaison du flotteur gonflable, le flotteur rigide est doté de plus de résistance. Par contre, il a tendance à être plus encombrant. De ce fait, prévoyez une solution de rangement adapté. Votre voiture doit être équipée de barres de toit pour mettre votre planche à voile.

Choisir en fonction de la taille et du gabarit du flotteur

Le flotteur se décline sous différents gabarits. Votre choix sera orienté en fonction de votre poids et de votre taille. La classification des flotteurs se fait en fonction du niveau de poids. Afin que vous soyez stable sur votre flotteur, celui-ci doit correspondre à votre poids. Cela aura également un impact sur la flottabilité.

Par exemple :

  •         Un flotteur de 320 L convient aux planchistes de 80 kg à 100 kg
  •         Un flotteur de 170 L sera adapté pour les pratiquants de 50 à 80 kg

Choisir en fonction du style de windsurf

Choisir en fonction du style de windsurf

Le style que vous souhaitez pratiquer va aussi influencer votre type de flotteur.

Freeride

Une fois que vous avez dépassé le stade de débutant et que vous voulez commencer à aller vite dans des vents plus forts, un flotteur de freeride sera en haut de votre liste d’achats. Les planches de freeride sont idéales pour naviguer sur des eaux plates avec de grandes voiles – entre 5,5 et 7,5 m selon votre poids et les conditions de vent.

Une planche de freeride devrait être la planche que vous choisirez si vous voulez apprendre à faire un jibe en windsurfing. Cette manœuvre est possible sur n’importe quelle taille de planche de freeride, mais elle sera beaucoup plus facile à apprendre si vous choisissez une planche située dans la partie supérieure de la gamme de volume. Prenez votre poids corporel en Kg et ajoutez 20 à 50 litres.

Le poids et le volume

Ainsi, si vous pesez 75 kg, une planche d’un volume proche de 125 litres sera idéale pour apprendre à faire des jibes. La considération la plus importante, cependant, n’est pas le volume global de la planche mais l’endroit où ce volume est situé. Assurez-vous que la partie arrière de la planche a beaucoup de volume, car c’est là que le poids de votre corps se trouvera pendant le virage. Toutes les planches modernes ont beaucoup de volume dans le tail.

Les planches de freeride ont beaucoup moins de volume et moins de largeur qu’une planche à voile pour débutant, donc choisir la bonne taille devient beaucoup plus important. Si vous voulez remonter la planche sans qu’elle ne s’enfonce sous vos pieds, vous aurez besoin d’une planche équivalente à votre propre poids plus au moins 20 litres. Ainsi, si vous pesez 75 kg, une planche de 95 litres devrait pouvoir être remontée par un windsurfer intermédiaire compétent.

Si vous achetez votre première planche de freeride, vous devriez opter pour un volume plus important car la planche sera très instable au début et il faudra s’y habituer. Plus vous choisirez le volume, plus ce sera facile. Mais, si vous optez pour un volume trop important, la planche sera difficile à manier dans des vents très forts.

En raison de leur volume et de leur largeur réduits, les flotteurs de freeride sont beaucoup plus maniables et offrent une conduite souple et agréable, même dans des conditions agitées. Par rapport aux planches de bump and jump et de wave, leur volume reste cependant relativement élevé, ce qui permet de les faire monter rapidement dans l’avion et de les faire décoller même dans des conditions de vent modéré.

Le design

Le design des planches de freeride s’est beaucoup développé ces dernières années, ce qui les rend plus amusantes et plus faciles à naviguer que jamais.

Bump & Jump/ Wave Slalom / Freestyle Wave

Bump & Jump

Pour les vents plus forts et les conditions d’eau plus difficiles, les planches de windsurf Bump & Jump combinent les meilleures caractéristiques d’une planche de freeride avec celles d’une planche de vague. Une planche Bump & Jump est idéale pour ceux qui aiment aller vite, mais aussi prendre de l’air et fendre quelques vagues !

La plupart des riders choisissent une planche dont le volume est légèrement supérieur à leur propre poids. Ainsi, si vous pesez 75 kg, vous choisirez une planche dont le volume est compris entre 75 et 95 litres. Le soulèvement de la voile devient un défi pour tous les riders, sauf les plus expérimentés, car avec une force vers le bas de 35 kg générée par le gréement, tirer la voile vers le haut forcera la planche à plonger sous l’eau.

Avec un bon timing et un bon équilibre, la planche refait surface et s’envole dès que la voile se remplit de vent. Vous devez cependant avoir maîtrisé le waterstart avant d’acheter une planche de bump and jump. La taille idéale des voiles est de 4,5 à 6,5 m.

Flotteurs à vagues

Les planches à vagues pures sont les planches de choix pour ceux d’entre vous qui ont la chance de passer la majeure partie de leur temps à Hawaï ! OK, elles sont aussi très bien pour le Royaume-Uni ! La vitesse de la planche est souvent générée par la vague ainsi que par le vent. Cependant, la vitesse n’est pas aussi importante que la manœuvrabilité.

C’est pour cette raison qu’une planche de vague a tendance à avoir des rails (bords) très souples et un volume très faible, souvent inférieur au poids du surfeur. Un surfeur de 75 kg peut avoir une planche de 65 à 85 litres. Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi ces planches sont souvent appelées « sinkers » ? Il est rare de trouver une voile de vague aussi grande que 6 mètres, la plupart sont plus petites que cela et peuvent descendre jusqu’à 3 mètres pour des conditions de vent nucléaire.

Freestyle

Par rapport à une planche de bump and jump, les planches de freestyle sont légèrement plus courtes et nettement plus larges mais ont un volume similaire. La répartition du volume est également totalement différente, elle est beaucoup plus homogène sur la planche.

Cela permet d’obtenir une plateforme beaucoup plus grande et plus stable pour les manœuvres de freestyle, sans que la planche soit beaucoup plus grande. Elles planent rapidement, sont très faciles à tourner et sont très stables pour leur volume. Elles sont spécialement conçues pour les manœuvres radicales de freestyle en eau plate ou sur les vagues.

Vous voilà prêts pour aller pratiquer l’une des meilleures activités nautiques de l’été. Profitez-en.

 

 

 

Découvrez aussi

Leave a Comment

*

code

CommentLuv badge